WAC : Comment faire pour sortir le club de sa crise ?

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Comme tout le monde le sait, en plus des Winners 2005, beaucoup d’autres voix se sont élevées pour dénoncer la mauvaise gestion du club, en s’accordant à déduire que le Président Abdelilah El Akram et son comité, doivent quitter le Navire Rouge, car ils ne veulent plus de sa gestion et n’accepteront plus son bricolage et ce pour plusieurs raisons :

♦ La première, est que le Président Abdelilah El Akram a fait son temps (En poste depuis 6 ans) et il qu’il ne peut pas être un Président Eternel et par voie de conséquence, il doit laisser sa place à d’autres ;

La deuxième, est que les résultats actuels ne plaident pas en sa faveur et que le Wydad AC ne gagne plus autant de titres que par le passé. Et quand il n’y a pas de résultats, on part !

Pour un départ immédiat ou bien à la fin de la saison ?

Pour ne pas compliquer davantage la situation du club, toute la grande famille du WAC est appelée à mener une réflexion avant d’agir avec sagesse et dans le calme, tout en s’inscrivant dans le cadre de la recherche des solutions adéquates, qui  peuvent faire éviter au club de se mettre en très mauvaise posture.

Car, dans l’état actuel des choses, il ne faut surtout pas brusquer les  étapes, en vue d’arriver à un changement inévitable au WAC, en songeant notamment à la période de transition, qui sera encore plus délicate.

Se réconcilier avec le passé

Tous les fans de la Bâtisse Rouge estiment que la notoriété du club a connu un net recul, lors des deux dernières décennies, tant sur la scène nationale, que sur l’échiquier continental et ne pensent pas que le Président Abdelilah El Akram puisse donner davantage, lors des prochaines années. Raison pour laquelle, la grande famille du WAC doit se mobiliser, afin que le club redore son blason, plus que jamais terni.

Abou Nadir 

(A Suivre)