Vaille que vaille

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

À 9 journées de la fin du championnat, le Wydad se trouve à la quatrième place à 10 points du leader, à 8 points du second et à 5 points du troisième. En clair, l’équipe du Wydad se trouve dans une position peu enviable au vu de son histoire, de son large public,des moyens financiers dont elle dispose et de l’armada des joueurs recrutés au début de saison.

Pour remonter leur handicap face à des équipes aux dents longues,le coach Wydadi et ses poulains se trouvent face à une tâche très ardue.

Si l’on veut être crédibles et réalistes dans nos raisonnements,on doit,avant d’envisager des scénarios basés sur des calculs par rapport aux points des matchs qui restent à jouer, procéder d’abord à établir un état des lieux de la maison Wydadie.

Afin qu’elle soit crédible,l’étude de la situation dans laquelle se trouve notre équipe nécessite une analyse rétrospective de ce qui a été prévu et fixé comme objectifs. C’est le seul moyen pour cerner la problématique “Wydadie” qui surgit chaque saison au point d’en devenir une règle générale chez nous.Les problèmes auxquels se confronte notre équipe chaque saison ne datent pas malheureusement d’aujourd’hui, ils sont devenus structurels et aucune équipe dirigeante de ces dernières années n’a manifesté une volonté de les résoudre. Hélas, les différents présidents qui se sont succédé à la tête de notre équipe ne sont pas parvenus à rompre avec ces vieilles méthodes où le clientélisme et le clanisme sont roi.

Au moment où tous les supporters croyaient dur comme fer que le Wydad est parti pour engranger les victoires,les titres, il est apparu suite à divers problèmes internes et externes au club que ces objectifs ne pouvaient guère aboutir. En sus, l’absence d’une vision structurante de l’équipe en profondeur ne peut que contribuer à l’inéluctabilité de l’échec.

Les raisons de cet échec ont été débattues à maintes reprises et une grande partie des supporters s’accordait à dire que la raison principale est à incomber à une politique hasardeuse de notre comité , ce qui est en grande partie vrai. Il faut aussi souligner qu’une partie de notre problème est aussi au niveau des structures mentales ,nous sommes restés figés dans notre passé et seule la soif de gagner des titres avait de l’importance dans nos discussions. Gagner des titres,c’est beau, mais il faut d’abord bâtir l’équipe pour réaliser nos rêves,une équipe où l’esprit de famille prédomine.

Les défis pour les années à venir se trouvent au niveau de la mise en œuvre des stratégies anticipatoires et de la volonté du comité de traduire ces dernières en action et où la transparence prendra une place dominante dans les décisions.

Pour conclure, pour le reste de la saison,le Wydad n’a plus rien à perdre que de jouer son va-tout, dans l’espoir que les équipes du haut du tableau nous offrent l’opportunité de les supplanter au classement.

Pour le reste du championnat, nous devrons faire preuve d’un optimisme raisonné et continuer à supporter notre équipe jusqu’à la fin.

L’heure pour rompre avec les vieilles méthodes a sonné.

Dima Wydad , et à nous la gloire
Abdel_Ier