Une opération rajeunissement s’impose-t-elle ?

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Pour les supporters , deux défaites successives ont été suffisantes pour s’en rendre compte que l’effectif Wydadi n’a rien d’exceptionnel et que l’issue de cette saison risque de ressembler aux précédentes. D’où le débat sur le rajeunissement de l’équipe et la nécessité de l’intégration des jeunes du cru dans l’équipe première .

Tout entraineur digne de ce nom et qui prend la destinée d’un club pensera en premier à la construction avant de penser aux titres. On ne construit pas une pyramide par le sommet. Pour une fois, faisant abstraction de cette culture de titre qui est devenu pour nous synonyme de destruction.

Mr Floro en quelques mois a senti la nécessité d’axer sa stratégie sur l’intégration des jeunes dans son équipe, il a mis dans le bain des jeunes comme Attouchi, Rachdi ,Kacimi ,tout en attendant qu’ils soient plus aguerris pour la saison suivante. Malheureusement,pour des raisons obscures, ce travail et surtout cette vision ( l’effectif soit constitué à 70 % de jeunes issus du vivier) furent réduits à néant par nos têtes pensantes qui ont préféré limoger Floro et continuer leurs business en toute quiétude.

Nous ne nous lasserons jamais à le répéter,pour retrouver sa place de club avant-gardiste, de leader du football marocain, le Wydad doit absolument faire de la formation son cheval de bataille et d’accorder plus d’intérêts a ses propres enfants.
Pas seulement dans le football, dans tous les domaines, la formation est la clé de la réussite.

Pour former des jeunes capables de répondre aux attentes des supporters, il s’agit tout simplement de structurer les centres de formation et de revoir nos méthodes de travail. On doit assurer le suivi des joueurs issus de notre école tout au long de leur cycle de formation. Il faut former les joueurs, pas pour les vendre dans l’immédiat, parce que les usages actuels veulent que lorsque l’on forme des jeunes on veuille les vendre. Pour être plus concis et bref, il s’agit de créer un cadre de vie,de fonctionnement, dans lequel les acteurs (staff technique, joueurs, dirigeants) doivent pouvoir évoluer en toute sérénité et en parfaite harmonie. Or,ceci n’est possible qu’avec une bonne volonté de la part de nos tètes pensantes.

Nos têtes pensantes, se sont-elles posé la question, comment le plus grand club formateur du pays est-il devenu tributaire du marché des joueurs,ou bien se contentent-elles à ne s’intéresser qu’à leurs propres intérêts ?

Après les constats que l’on peut faire de la situation,on peut douter qu’une telle question ait pu les effleurer

Nos têtes pensantes,sont-elles porteuse d’un projet sportif qui consiste à définir à travers des propositions mûrement réfléchies,les actions à mener pour atteindre des objectifs à moyen et long terme ?

La situation peu reluisante que traverse notre équipe ne peut être que le fruit de l’absence totale d’un projet, qu’il soit de nature sportive ou autre.

En conclusion et comme mentionné dans un précédent article,l’avenir de notre grande équipe dépend de la qualité de la formation qu’on prodigue à nos jeunes

Abdel_Ier