Un président «Moul Choukara» ou «Moul programme» ?

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

A l’approche des élections présidentielles du WAC section Foot, nous avons eu l’occasion de découvrir des candidats avec différentes orientations, un candidat qui présente un programme détaillé sur les quatre années de mandat, un autre qui critique la gestion actuelle mais qui n’apporte aucune alternative à la situation, et la liste reste ouverte.

Le président qui détient un programme avec un projet futur en mains avec comme objectif de viser le long terme, permet au club  d’avancer d’une manière rationnelle suivant des méthodologies bien définies, en apprenant des erreurs antérieurs, et ayant une vision optimiste vis-à-vis des challenges à venir.

Mais il faut avouer qu’un tel projet exige un travail de fond, car le nouveau président sera confronté d’une part d’assainir le club au niveau interne, une tâche qui exige de la compétence et du travail rigoureux, et d’autre part d’identifier les raisons principales du déficit de la trésorerie du club afin de trouver le remède efficace à la situation.

D’autre part, l’homme « Moul Choukara » à la tête du club se voit privilégié chez une certaine frange du public, ceci est expliqué par le fait que celui-ci se dote d’un pouvoir matériel qui lui permet d’alimenter l’équipe des meilleurs éléments du championnat, mais qui ne possède pas de bagage intellectuel lui permettant d’emmener le club vers l’avant. Les 7 années passées avec El Akram en ai la principale preuve.

[poll id = “81“]