Talib et le rajeunissement : entre l’enclume et le marteau

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Quel que soit le pays,le système de formation fonctionne sur un modèle compétitif et a pour but de créer un esprit de compétition chez les joueurs.

Ces derniers temps des questions se posent sur la stratégie mise en place par le coach Abderrahim Talib concernant l’intégration des jeunes dans l’équipe première. La majorité trouve que Mr Talib est hésitant dans ses choix et n’accorde que peu de chance à des jeunes qui ont pourtant fait leurs preuves avec l’équipe nationale espoir . Il est facile a posteriori de fustiger les choix des entraineurs.

Nous devrions comprendre que l’intégration d’un jeune dans l’équipe première n’est pas à prendre à la légère,car l’avenir de ce dernier en dépend . Elle pose un vrai problème qui va à l’encontre de la performance à court terme.

Avant de lancer un jeune dans le bain de l’équipe première , tout coach digne de ce nom devrait avoir à l’esprit trois questions fondamentales :

1-Comment intégrer ce jeune dans le jeu de l’équipe première ?

2-Comment lui offrir un vrai rôle ?

3- Comment prendre en compte son poste de jeu futur et les éléments qu’il doit travailler ?

En bref, comment mettre en valeur ce jeune auprès de ses coéquipiers ?

Même si l’on peut être contrarié par les choix de Mr Talib , nous devrions reconnaitre qu’il se trouve dans une situation peu enviable avec l’épée de Damoclès au-dessus de la tête. Le titre ou la tête.

D’autre part,Mr Talib doit se sentir pris entre l’enclume et le marteau, une frange de supporters qui ne rêvent que du titre et l’autre frange qui réclame le rajeunissement de l’effectif. Même Kafka ne pourrait décrire ce genre de situations.

En conclusion : Un entraineur doit respecter les priorités de son rôle.

Abdel_Ier