Sport & Santé : Le mental I – La préparation mentale, une tâche omise par le comité du WAC.

Sport & Santé : Faire du sport pendant Ramadan | Wydad Athletic Club - Actualité / News du WAC - أخبار الوداد الرياضي


G. Houiller disait : “Les exigences mentales sont de plus en plus fortes au plus haut niveau…l’intensité émotionnelle et les enjeux sont tels qu’il faut être de plus en plus costaud psychologiquement”.

La réaction de nos joueurs du Wydad et celles des joueurs du FC Barcelone montre qu’il y a quelque chose qui nous fait défaut. A cette période de la saison footballistique, on ne peut pas critiquer la préparation physique, car le staff savait dès le début de la saison que l’équipe jouera la Ligue des Champions et que les matchs vont se suivre à un rythme très élevé et sans vacances.

Mais, les visages de nos joueurs, lors de la dernière rencontre de dimanche face au HUSA, laissent penser que la préparation mentale a été oubliée.

En effet, le travail du préparateur mental est complémentaire à celui de l’entraîneur et du préparateur physique. Il est indispensable dans l’optimisation de la performance individuelle et collective.

En outre, la préparation mentale est aujourd’hui le critère déterminant de la performance. Tout ou presque est exploité dans la préparation physique, technique et tactique. Alors que beaucoup reste à faire dans le MENTAL.

La force mentale a fait ses preuves dans de nombreux sports collectifs et individuels. Un joueur peut avoir un très grand potentiel si ses interférences internes sont grandes : Manque de confiance, la maîtrise des émotions, l’édition du stress, le surpassement dans l’effort, l’adaptation à l’échec, l’esprit d’équipe…il ne sera pas en mesure d’exprimer tout son potentiel en compétition.

Un joueur peut améliorer sa concentration, sa détermination, sa confiance, sa gestion des situations critiques…et ainsi être plus performant.

Dr A.ZIANE (MARISO)