Situation ubuesque et intolérable

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Dans une dédicace à ses petits enfants,Mehdi ElMendjra écrivait :

“Avec l’ardent espoir que leur génération puisse vivre dans un monde moins humiliant où régneraient enfin la liberté ; le savoir; la créativité;la justice;l’équité; la beauté et l’amour “.

Après six années de disette sur le plan sportif,d’anarchie au niveau de la gestion,un président de club digne de ce nom aurait dû songer à restructurer le club de fond en comble,il aurait dû partir en croisade pour trouver les moyens financiers pour le bon fonctionnement du club.
Il aurait dû user de tous les moyens,pour faire sortir le club de la crise qu’il traverse et aurait dû tout faire pour redresser la situation afin que le club retrouve toute son aura. Au lieu de ceci, nous avions eu droit à des mesures à la sauvette ou à des interventions de ses sous-fifres sur les ondes de radio pour défendre son bilan.

Le redressement de la situation passe par une réévaluation des compétences des personnes qui veillent à la destinée de l’équipe et de leurs actions entreprises au cours de ces dernières années. Le constat est alarmant. Lorsque l’on juge le président Akram et son comité sur leur bilan, cela ne nécessite que peu de temps tant la médiocrité et l’amateurisme sont portés haut.

Même, s’il y’a une forme de redondance sur le sujet que l’on essaie de traiter, mais force de constater que la situation l’exige , l’avenir de notre chère en dépend et nous n’avons pas le droit de nous taire, de nous soustraire à ce débat. Aux dernières nouvelles, la situation ne fait qu’empirer de jour en jour. Un président faisant cavalier seul, prenant les décisions en solo, n’a fait que créer une dissidence au sein de son propre camp. Selon certaines rumeurs,des démissions en cascades de certains membres du comité risquent d’alimenter les débats dans les jours à venir. Le Wydad se trouve au bord d’une implosion, nous sommes arrivés à une situation qui est ubuesque et intolérable

À l’approche de l’assemblée générale, quelle carte Mr Akram va-t-il nous faire sortir de sa manche ?

De notre côté, nous dirons tout simplement: Avec l’ardent espoir que les prochaines générations et celles qui n’ont pas eu la chance de connaitre le grand Wydad puissent un jour connaitre le même bonheur que les générations qui ont eu ce privilège.