Sans aucune concession

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Après une concentration de trois semaines à Marrakech avec comme objectif la préparation de la phase retour du championnat dans les meilleures conditions, nous pensions que le rendement de l’équipe serait celui d’une équipe conquérante qui aspire à jouer le premier rôle, que les joueurs entreraient de pleins pieds dans chaque match qu’ils entreprendront.

Après deux rencontres,rien n’en est, le pessimisme s’installe et la rencontre disputée face aux Massaouis a laissé entrevoir que l’équipe est loin du niveau que nous attendions.

Pour comprendre les raisons qui ont contribué à la mauvaise prestation de notre équipe lors des deux derniers matchs,de multiples remarques ont été avancées de part et d’autre.

Mauvais état de terrain à Khouribga ,la trêve a cassé le rythme des joueurs, le choix des joueurs alignés par le coach ,etc. Il y’a du vrai dans toutes ses formes de supputations .

Pour une fois, essayons de voir sous un angle où la raison ne laisse pas de place aux sentiments.

– Qu’en est-il exactement de notre effectif ?

– Avons-nous des Bouderbella , Benbicha , Petchou, S’heita,Allali , Ait Arif ,des joueurs capables de changer le cours d’un match ?

– Pour être concis, avons-nous des joueurs d’instinct ?

– Le schéma tactique mis en place par notre coach permet-il aux joueurs de mieux s’exprimer et de faire étalage de tout leurs talents?

Pour la dernière question,sans risque de se tromper , la réponse est non. Dans le cas contraire,alors, qu’on nous explique quel était le rôle de Bakr Hilali, lui qui a pour habitude de jouer comme un ratisseur, hier il était cantonné au flanc droit, exerçant le même rôle qu’un certain Doulyzal .

Avec l’arrivée de la trêve et la concentration qui s’en est suivie , nous pensions que les joueurs retrouveraient des automatismes ,et nous gratifieraient d’un bon spectacle, qu’il ne serait plus question d’aller au cirque. Mais le match d’hier a mis en lumière que les seuls automatismes que les joueurs ont pu développer sont ceux de balancer le ballon dans le camp de l’équipe adverse, aucune séquence de beau jeu n’a été déployée au cours des 90 minutes.

Pour conclure, le football est un spectacle et c’est avec le spectacle que viendront les victoires. La philosophie orientée sur le choix de privilégier des joueurs prêts à l’emploi au détriment des joueurs talentueux n’a jamais contribué à rendre le football attrayant.

Sans aucune concession, osons dire que nous avons une équipe qui peut jouer pour le titre, mais pas une équipe qui fait peur,capable de dominer le championnat haut la main.