Réélection de Said Naciri à la tête de la LNFP

En obtenant 37 voix, Said Naciri, président du Wydad AthleticClub, a été réélu, quasiment à l’unanimité, à la tête de la Ligue nationale du football professionnel (LNFP), lors d’une Assemblée générale élective, tenue hier à Skhirat. Si l’on a glissé le mot « Quasiment » c’est parce que deux des personnes habilités au vote auraient votés contre la réélectiondu président du WAC. 

En réalité, et contrairement aux informations véhiculés qui font états d’une double abstention, le président du Raja de Casablanca ainsi que son secrétaire générale ont fustigé le fait que Naciri soit juge et parti dans cette affaire. Une double casquette qu’on du mal à avaler les dirigeants du Raja. Problème, Saidi Naciri a été l’unique candidat en lice.  

Les échos qui nous sont parvenus de l’assemblée qui s’est déroulée en présence notamment du président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), de membres du bureau directeur de la Fédération, et 36 des 56 délégués autorisés à voter, a été marqué par quelques échanges houleux et notamment des reproches au président du Raja de la part de plusieurs délégués qui lui ont demandé la raison qui l’empêche de présenter sa candidature. Ce dernier aurait répondu en précisant qu’il est anormal qu’un président de club soit également à la tête de la LNFP. Qu’en pensez-vous chers lecteurs ? 

En attendant vos réponses, il convient de souligner que la liste de M. Naciri comprenait trois représentants des clubs de la première division, à savoir Abdesselem Belqchour (président du bureau directeur de la Renaissance Club Zemamra), LahbibSidino (président du Hassania Agadir) et Mohamed El Kamakh (secrétaire général du FUS). S’agissant des représentants des clubs de la deuxième division, la liste est composée d’Abdelhaq Rizk Allah (président du Sporting de Casablanca) et Mustapha El Youssoufi (président du club Chabab Atlas Khénifra).

Pour rappel, M. Naciri a été élu une première fois à la tête de la ligue nationale du football professionnel le 3 juillet 2015.Intervenant à l’ouverture des travaux de cette assemblée, il a relevé que le football est un jeu collectif, où la réussite de l’individu est liée à celui du groupe, tout en précisant que le premier mandat de la ligue nationale du football professionnel était une période de fondation, de structuration, de création des comités et de participation à la gestion de la chose sportive conformément aux dispositions du statut. Il a également indiqué que les chantiers lancés par la ligue se caractérisent par leur diversité et leur complexité, en vue de parvenir aux objectifs tracés sur le moyen et le long terme.

De son côté, le président de la FRMF, Faouzi Lekjaa, a insisté sur l’indépendance de la ligue nationale du football professionnel, en appelant les présidents des clubs, les instances en découlant et le bureau directeur de la ligue à traduire cette indépendance sur le terrain. Il a en outre relevé que la FRMF ne sera liée à la ligue nationale du football professionnel que dans le cadre du soutien qu’elle se doit apporter à l’instance à travers l’octroi de subventions aux clubs nationaux.

Le soutien financier de la FRMF doit focaliser sur le marketing, qui constitue un pilier pour les clubs, lesquels doivent penser aux moyens à même d’augmenter leurs ressources financières, condition sine qua non pour le développement du football, a expliqué M. Lekjaa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here