Radio mars : Paroles des Champions d’Afrique 1992

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

wydadplus.comAprès  leur exploit en coupe d’Afrique des clubs champions de 1992, les héros de cette épopée, qui a commencé devant les Maliens de Real Bamako et qui  s’est conclue en apothéose devant le Hilal du Soudan, se sont retrouvés  pour évoquer leurs souvenirs communs et pour se projeter sur la finale qui opposera les Rouge et Blanc à l’Espérance de Tunis.

 

En  jaugeant les forces et faiblesses de l’Espérance de Tunis collectif redoutable à l’extérieur et vu les spécificités de cette finale en 2 manches, il faudra ne pas encaisser de but. Tous les anciens joueurs du Wydad AC pensent même qu’un 0/0 ne sera pas un mauvais résultat. Hassan Benabicha va dans cette direction « Dans ces finales, il faut d’abord ne pas encaisser ». Pour Rachid Daoudi « Les balles arrêtées seront déterminantes », alors que Moussa Ndaw demande aux joueurs « De ne pas jouer la finale avant ».

Le message est donc unanime, le WAC a les armes pour gagner cette finale d’autant plus que selon Mustapha Achab « Les Ultras ont su aider l’équipe à se relever à chaque fois qu’elle a été en difficulté », Fakhreddine Rajhy, qui a le recul nécessaire de pas sa position d’ex coach estime que  « Les supporters ont été en quelque sorte les vrais héros de cette campagne. Ils ont été d’une aide précieuse à chaque moment ».

Abou Nadir