Qui gangrènent le football marocain ?

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Qu’en est-il de ces journées d’étude sur le football national et des recommandations pour remettre le sport sur les rails ?

Qu’en est-il des forums organisés par la FRMF, où l’on aspire à promouvoir le football marocain en se dotant de tout un arsenal juridique, dans le but que tous les clubs soient traités sur le même pied d’égalité ?

  Qu’en est-il de la décision de créer des ligues indépendantes, comme l’a exigé le président de la FRMF ?

Après une série de colloques organisés par la FRMF, Lakjaa s’est engagé à  mener un gigantesque et ambitieux chantier : renforcer l’organisation et les capacités des clubs pour doter le football marocain d’un championnat digne de ce nom, qui pourra, à terme, fournir des joueurs capables de défendre les couleurs du Maroc et obliger les clubs à se transformer en société anonyme.

Dresser un plan d’attaque pour mettre le football à niveau est une démarche louable et dont on appuie de tout cœur l’initiative en tant que férus du ballon rond.

Hélas !quoi que l’on puisse nous raconter par leurs discours redondants et soporifiques, il convient de signaler que le constat est amer, le football professionnel est  toujours engagé dans des pratiques amatrices, il est gangrené par des pratiques frauduleuses et des calculs politico-politiciens. À dire que dans les couloirs de la FRMF on fredonne en chœur : Je te tiens, Tu me tiens, Par la barbichette

Que l’on soit franc avec nous-mêmes, le mal qui touche le foot marocain est plus profond et la vraie gangrène du football marocain est le manque de professionnalisme et de compétences des dirigeants de clubs, comme des instances sportives.

Les membres de nos instances footballistiques dont la mission première est de veiller à ce que le football se développe selon le programme préparé par leurs propres soins sont les premiers par leurs manquements au devoir à violer les règles de lois régissant le football. À titre d’exemple, on peut citer le cas du match à rejouer opposant le DHJ à l’autre club de Casablanca. Comme nous le savons,ce dernier a refusé de respecter le calendrier établi par la ligue. Pour clore ce dossier,il aurait fallu tout simplement appliquer ce que prévoient les lois et les règles en vigueur de la FRMF. Or,pour des raisons obscures, les promoteurs de ce soi disant grand projet, susceptible de mettre le football sur les rails, à leur tête le président de la FRMF et avec la complicité de certains présidents de clubs préparent un autre stratagème visant à violer les règlements dans le but de donner satisfaction à ce club qui à peine hier était en état de mort clinique et doit sa survie à l’argent des contribuables que lui a versé la FRMF.

Osons le dire en toute quiétude,si l’on n’arrive pas à nous dépêtre de ces pratiques douteuses et gênantes qui ne cessent d’envenimer le football ,on risque de moisir dans l’auberge. Reste à savoir pour nous comment amputer haut et court le membre gangrené.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here