Qui a peur de la structuration, pourquoi en avoir peur ?

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Pour ne pas nous égarer dans des considérations «  moi j’ai raison et toi tu as tort » , commençons par définir de façon simple sans virer dans le simplisme ce qu’est la structuration. Le Larousse la définit comme étant :  “l’action de doter d’une structure ( le fait d’être structuré)” . Ce qui nous pousse à chercher ce que signifie le mot structure. Dans le cas qui nous intéresse, le même Larousse nous dit :”il s’agit de l’organisation des parties d’un système, qui lui donne sa cohérence et en est la caractéristique permanente“. En Sciences mathématiques, on définit la structure comme étant ensemble muni de relations. On peut citer à titre d’exemple l’ensemble ordonné muni d’une relation d’ordre.  Bizarre que l’on trouve les mots: organisation et ordre/ordonné. Ceci ne peut être le fruit du hasard, notre cerveau lui-même est structuré pour la réalisation de différente tâche

En résumé : Pour le cas d’un club, la structuration est la mise en place d’un mode de fonctionnement selon le statut de l’équipe, c’est l’organisation selon un ordre et un plan bien précis.

La structuration est un dossier important que personne n’a vraiment cherché à régler, c’est la gouvernance de notre club. Nous devons casser le cercle vicieux de la politique d’autruche où l’on se refuse d’assumer ses responsabilités.   On ne peut pas continuer à fonctionner en mode amateur. De par ce fait, il faut y ’ repenser à structurer le club selon les règles exigées par le football moderne. C’est la structuration qui par voie de conséquence va imposer un changement en profondeur de la culture de gouvernance à tous les niveaux, afin que celle-ci soit solidement axée sur le respect de l’identité et des valeurs du club (qu’on le veuille ou pas,une identité forgée et imposée par le processus historique), la démocratie interne et la participation, la transparence et la responsabilité, organisations des compétences, formation, autonomisation financière, faire face aux aléas des conjonctures

Alors, qui a peur, pourquoi avoir peur de la structuration ?

La structuration est un dossier qui revêt une importance capitale pour l’avenir du club, mais que personne n’a encore vraiment cherché à régler. Nous devons casser le cercle vicieux de cette politique d’autruche où l’on se cache, où l’on se refuse d’assumer ses responsabilités. Il faut bien commencer un jour par prendre le taureau par les cornes.

Pourquoi avoir peur de fournir une structure visant à améliorer le bon fonctionnement de notre club en le dotant d’une gouvernance digne et répondants aux critères des grands clubs ? Certains diront, ceci n’est pas notre priorité, seuls les résultats ont leurs importances. Mais, jusqu’à quand l’arbre continuera-t-il à cacher la forêt ? Il faut en finir avec la tendance de cacher, d’ignorer, de minimiser la réalité, qui tôt ou tard finira par nous rattraper.

On n’est pas face à un choix cornélien, mais face à une obligation de se structurer selon le modèle qu’impose le football professionnel. On est face à l’obligation de se structurer pour progresser ou bien de rester campé sur des positions archaïques à la merci des aléas des conjonctures. Le choix n’est pas difficile .

La politique de Moul Chkara est révolue. Le temps est à l’action.

Dima Wydad

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here