Quelle sera la nouvelle stratégie ?

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Une longue et dure saison vient de s’achever, avec à la clé un 18e titre, une saison s’achève pour laisser place aux spéculations , aux rumeurs et aux racontars de café. Nous avons toujours tendance à ne pas tirer des leçons de nos erreurs et ceci, nous empêche de réfléchir sur un projet ambitieux à la hauteur de l’histoire du club.

Après avoir ajouté le 18e titre aux palmarès,la plupart d’entre nous commencent à penser à la ligue de champion, comme si la survie du club en dépend.

Cette année , nous avons vécu une expérience inoubliable,unique dans les annales du football marocain. Après des années de disettes dues à des guéguerres internes, le Wydad grâce à une nouvelle stratégie a pu redresser la barre et renouer avec son passé. Cette stratégie avait comme premier objectif de faire revenir les supporters dans les enceintes des stades , mission accomplie puisque les affluences enregistrées nous rappellent l’âge d’or de la fréquentation des stades. Le retour des supporters en masse , ainsi que la confiance placée dans le cru de notre propre vivier, qui par le passé, nous a fourni les plus grands joueurs de l’histoire du football marocain,doivent constituer les premiers éléments à capitaliser pour l’avenir.

Cette capitalisation est plus que nécessaire dans la réflexion sur les stratégies à mettre en place pour la construction d’une grande équipe. Et, à ce moment-là, on peut discuter sur nos moyens pour gagner la ligue des champions. Dans une de ses interviews,Mr Toschak s’est montré très concis en déclarant :

” Je ne promets pas que je vais gagner des titres, mais je promets que je vais renouer avec l’histoire de l’équipe”.

C’est exactement le genre de phrase qu’il faut analyser et comprendre le sens sans précipitation et qui nous poussera à la réflexion sans bruler les étapes. Commençant par construire une grande équipe selon notre propre modèle, sans nous mettre la barre au-dessus de nos capacités et de nos moyens. Et soyons sûrs que dans un avenir proche le Wydad retrouvera son lustre d’antan, à condition de mettre en place un plan d’action pour mettre fin à toute manoeuvre susceptible de freiner notre action.

F.Mitterand : “Il faut laisser du temps au temps”

Abdel_Ier