Que se passe-t-il dans les coulisses ?

Communiqué Wydad Arbitrage WAC RSB Berkan

Platon : “Le plus grand mal, à part l’injustice, serait que l’auteur de l’injustice ne paie pas la peine de sa faute”

Après des années de soumission aux décisions injustes prises par nos instances footballistiques, notamment celle de la commission de la programmation, les dirigeants du Wydad sont sortis de leur inquiétant silence en publiant sur le site officiel un timide communiqué dénonçant la médiocrité de l’arbitrage. Avec de tels procédés, on n’est pas prêt de sortir de l’auberge, ce n’est pas ainsi que l’on va finir avec les injustices. Soit, un communiqué à prendre comme un soupir de soulagement …en attendant une vraie réaction.

Tout au long de ces quatre dernières années, le président et son comité ont été des témoins passifs aux innombrables injustices envers leur propre équipe. Par cette passivité, nous avons perdu toute capacité à défendre l’intérêt de l’équipe, à faire prévaloir notre droit et, tout bonnement, appliquer les lois qui régissent le football national. Le timide communiqué en est la preuve.

Le silence des dirigeants Wydadis laisse planer le doute sur leur capacité à tenir la dragée haute à tous nos détracteurs. Cette incapacité à défendre les intérêts de l’équipe, qui nous contraint à céder aux décisions farfelues, développe un caractère de méfiance chez les supporters et par conséquent à se poser des questions sur ce qui se passe dans les coulisses et sur l’intégrité dans le championnat marocain. Les dés ne sont-ils pas jetés à l’avance  ? Disons qu’il se trame quelque chose.

Et comme le disait le proverbe français : Méfiance est mère de sûreté.

Abdel_Ier