Profession : “Semssar” chevronné

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Au fil du temps et surtout avec l’introduction du statut professionnel dans le monde du sport,la profession d’agent de sportif est devenue incontournable dans le paysage footballistique.
Pour le grand public,agent est indissociable de transactions financières litigieuses.

Le foot demeure le sport le plus médiatisé et le plus pratiqué à travers le monde, ce qui fait de lui en dehors du cadre strictement sportif un facteur de développement socio-économique.Les grands clubs ont su imposer et développer un aspect mercantiliste,ils sont passés d’une structure associative à un modèle de gestion similaire à celui des grandes entreprises.En ayant développé tout un système de marketing autour du football (vente de produits dérivés),les clubs sont devenus de véritables machines à vendre.

Bien entendu, la réussite commerciale dépend des titres remportés par le club. Sous cet angle, la conquête de titres devient l’objectif primordial pour chaque club voulant imposer et assoir sa suprématie sur ses rivaux.Afin d’atteindre ses objectifs, chaque club se trouve contraint de se doter du meilleur effectif possible et pour y ‘parvenir, deux voies lui sont offertes :

1-Piocher dans son vivier : Le centre de formation

2-Recrutement.

La formation d’un jeune est longue et contraignante, le recrutement d’un grand joueur peut se négocier à des prix exorbitants.
La réalisation d’une telle entreprise ne peut se conclure qu’avec la présence d’un intermédiaire,l’agent du joueur, c’est lui le lien entre le joueur et le club.

Quel est le rôle de l’agent :

Un agent de sportif est celui qui gère la carrière et veille au grain aux intérêts de ses protégés.

Pourquoi au Maroc,l’agent de joueurs a une mauvaise réputation ?

On l’ accuse souvent d’exploiter les sportifs et de gérer leur carrière plus ou moins honnêtement.

On les surnomme les “semssara” ,car leurs profils ne correspondent en aucun cas à celui d’un agent de joueurs bénéficiant d’une licence FIFA . Anciens joueurs, journalistes et même des membres de la fédération se sont lancés dans le métier de manière informelle dans l’espoir de trouver le bon filon.

En l’absence de loi (internationale) stricte sur le statut d’agent sportif ,les premières victimes des “semssara” sont les joueurs qui se trouvent souvent contraints de signer des contrats allant au-delà de la durée fixée par la FIFA qui est de deux ans.Les commissions sur les transferts peuvent même dépasser les 20% , soit le double du taux fixé par la FIFA.

Profitant des situations économiques des joueurs,les “semssars” leur promettent des contrats pros à l’étranger , notamment aux pays du golf. La carrière censée être la priorité des agents n’est pas toujours prise en compte. C’est une violation du code déontologique de la profession.

Nous pouvons donc nous demander comment et pourquoi de jeunes Marocains font l’objet d’un véritable trafic dans les clubs professionnels des pays du golf, et en attendant, il faut prendre des mesures drastiques afin de redonner à cette profession (agent sportif) toutes ses lettres de noblesse.

Abdel_Ier