Point de Vue : A quoi jouent Abdelilah El Akram et Badou Zaki ?

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Le mutisme systématique de notre coach Badou Zaki et de notre Président Abdelilah El Akram sur ce qui arrive au grand Wydad  AC, n’inspire qu’un sentiment de doute et d’inquiétude sur leur rôle respectif, face aux différentes magouilles qui se tissent contre notre club et ce depuis le début de la Botola :

Programmation douteuse, qui arrange toujours les mêmes clubs et pas les autres (terrains impraticables, timing, report de matchs…) ;

Le  massacre infligé outrageusement par les hommes habillés en noir, connus par leur haine au Wydad AC et qui sont désignés exprès pour la salle besogne de sabotage des efforts conçus par le club et sa progression ;

Toutes les protestions restent sans suite ou carrément rejetées par la FRMF, en se faisant la sourde oreille quand il s’agit du Wydad AC;

De même, Rachid Taoussi est mis également sur la sellette par ses interventions sur l’évolution de la Botola ; la convocation de certains joueurs et pas d’autres, la programmation ambiguë de concentrations des locaux de telle façon que cela arrange certaines équipes bien précises et en handicapant d’autres, tout en ignorant son rôle premier celui de coach de l’EN qui représente  tous les Marocains et non certains clubs,

La mauvaise propagande qui s’acharne à l’encontre su Wydad AC et qui vise sa stabilité, menée par des médias pourris, qui ne se gênent pas à répandre de fausses informations et prévaloir de bonnes opinions envers nos conquérants directs pour le titre…

En faillant à leurs rôles respectifs à savoir, veiller sur le club en se mobilisant contre toutes les attaques qui veulent le déstabiliser, les magouilles qui se tissent dans l’ombre et dénoncer haut et fort toute atteinte à l’encontre du Wydad AC , on se demande bien si Abdelilah El Akram et son lieutenant ne font pas partie de cette machine infernale qui vise le Wydad AC, sinon on se pose la question suivante, sont-ils consentants sur ce qui se passe au vu et au su  de tout le monde.

On s’attendait au moins à des explications de leur part,  mais niet, c’est le silence absolu.

Said .B