Paparayyane : “Rendez-nous notre Wydad”

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Cet article qui m’a pris 3 jours de rédaction contient certaines réalités choquantes sur ce qui se passe autour du WAC. Officiellement, notre Wydad est mourant, le club de nos ancêtres est pris en otage par son entourage mafieux et n’attend que la crise cardiaque pour céder l’âme. Comment est-on arrivé à cette situation ? Comment a-t-on perdu notre identité de locomotive du football marocain ? Comment a-t-on touché le fond sans pour autant s’arrêter ? Flash-back de la mort tragique du WAC…(true story)

2006-2007 :

Après le sacre de l’année 2006, la saison sportive qui suit fut plombée par plusieurs échecs. La goutte qui fera déborder le vase sera l’élimination de la CL face à l’ASEC suite à une défaite 2-0 à Abidjan. S’en suit une double défaite face à l’Esmailiy d’Égypte, ça sera l’échec de trop. Parmi les causes de ces ratés, on peut citer le mercato hivernal qui verra les cadres de l’équipe quitter le navire (Myaghri, Gosso, Brazi…) Tout le monde était convaincu que l’heure du changement a sonné. Entre temps, un énorme travail était réussi par le comité de l’époque en réussissant de grands coups marketing (Ingelec, Kia,…) qui sont à ce jour le gain pain de l’équipe. Viendra l’assemblée de l’été qui sera l’une des plus grandes mascarades de l’histoire du WAC avec la présence des malotrus venus pour une seule cause. L’objectif – donner de la légitimité et élire à l’unanimité notre ami qu’on va appeler communément “présido”, était atteint d’emblée. Pour décorer le show final, les sbires du président feront la loi devant l’incapacité d’une dizaine Wydadis bonne foi.

C’était le début d’un long triste feuilleton de mascarades qui mènera le Wydad et ses fans droit au mur. Désormais c’est officiel, présido est élu président du WAC. Pied de nez symbolique à tous les opposants !

A suivre
Paparayyane