Nouveau communiqué des Winners

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Dans un communiqué publié sur leur page officielle de Facebook, l’ultra Winners ont sollicité Mr le président El Akram une révision urgente du système corporel des adhésions.

On vous laisse le soin de lire l’intégralité de ce communiqué : 

Communiqué Officiel : Que la démocratie revienne au WAC !!!

Dimanche dernier le Wydad a joué son dernier match de la saison 2011/2012, une rencontre triste car elle a clôturé une saison qui ressemble tant à ses précédentes, une saison qui se conclue sans rajouter de ligne à ce palmarès si riche que nous ont légué les anciens.

Depuis cinq longues saisons, le public de la Oumma n’a pu lever les bras au ciel et crier « Champion » qu’a une seule occasion, c’était en 2010, les autres mois de mai/juin furent tous aussi pauvres et sans gout que ceux que nous vivons cette année.

Désillusions, promesses non tenues, manque de respect envers les supporters, incohérence dans la gestion de ce club mythique qui a toujours été la plus belle vitrine du sport national ; voilà ce que l’on peut retenir du WAC depuis 2007. Après cinq années à la tête de club mythique, Abdelilah Akram n’a pas de quoi être fier de la situation dans laquelle est la maison rouge.

Comment agir pour améliorer le destin du WAC ?

En tant que supporters, nous nous sentons tous dans le besoin de réagir et d’essayer de trouver une solution à cette calamité sportive qui a permis à certains de se faire une place auprès des grands, à d’autres de voir leurs revenus exploser et notre club ne pas avancer d’un yota en 5 saisons.

En l’absence totale d’un système démocratique au sein du club en raison de l’application d’une élimination à l’adhésion du fait de la fortune (20.000 dh) à payer pour devenir membre du parlement du WAC ; le représentant unique que voient l’ensemble des supporters pour exprimer leur colère se trouve être notre groupe qui a prouvé depuis presque 7 ans son honnêteté et son amour indéfectible pour le Wydad.

N’étant pas une structure donc la volonté est d’influencer l’action du club mais qui se donne le droit de protester contre la gestion de ce dernier, les Winners ont procédé par le passé à plusieurs opérations de sensibilisation de la communauté Wydadie contre la manière avec laquelle était géré la section football.

Que ce soit déjà en 2008 par l’affichage de messages au Stade Mohammed V lors des derniers matchs du championnat, ou plus tard lors de sit in organisés en face du Complexe Benjelloun ; le groupe a à plusieurs fois marqué son mécontentement envers le modèle de gestion du Wydad et en a même payé les pots cassés parfois en raison de chasses aux sorcières et plaintes injustes déposées envers ses membres.

Ces différentes opérations n’ont pas obtenu de grands résultats du fait de l’absence totale de démocratie au WAC ; nous aurons beau crier haut et fort, lever des messages, organiser des meetings, et même aller jusqu’à boycotter des matchs ; en l’état actuel de pseudo démocratie dans notre club, le peuple du Wydad n’a aucun droit à la parole.

Un régime autocratique

Alors que notre pays est rentré dans une nouvelle ère avec la mise en place d’une nouvelle constitution et l’octroi de plus de droits au peuple, il existe encore une institution pourtant mythique ou une personne peut faire ce que bon lui semble, choisir ou renvoyer qui bon lui semble sans avoir à donner des comptes. Cette institution n’est autre que notre WYDAD AL OUMMA qui est depuis cinq ans pris en otage par une gestion qui se veut totalitaire et répulsive aux nouvelles idées venues de l’extérieur.

Entre 2007 et 2012 le nombre d’adhérents du Wydad est passé de 220 à une vingtaine, un club aux millions de supporters voit son avenir défini par deux dizaines d’individus dont certains sont de simples fantômes invités une fois par an à voter la reconduction du maitre des lieux.

Depuis 2007 le Wydad est passé d’un modèle de démocratie ou l’on pouvait trouver des adhérents de haut niveau dont la richesse était plus qu’intellectuelle que financière à un modèle d’autocratie qui s’entoure de béni oui oui. En effet, depuis cette date Mr Akram a illégalement décidé de quadrupler le prix de l’adhésion qui correspond à quasiment 20 fois le SMIG marocain rendant l’accession au titre d’adhérent du WAC une mission impossible pour le commun des mortels ; pire encore même en cas de capacité de règlement de ces 20.000 dirhams annuels, vous pouvez vous faire refuser votre adhésion pour une raison inconnue comme ce fut le cas pour d’anciens dirigeants.

Avec le système actuel le Wydad Al Oumma s’est tout doucement transformé en Wydad Akram ou ce dernier règne en maitre.

Une seule et unique revendication : Le retour au droit et à la démocratie :

Afin d’éviter une révolution populaire, dont la principale victime serait le club, nous invitons le Président Akram à rétablir TOUT DE SUITE le club dans l’état de droit et à mettre fin à cette main mise qu’il a opéré sur la communauté des adhérents.

Pour le bien du Wydad, il est primordial de rabaisser le prix de l’adhésion à son ancien prix qui est de 5000 Dh. Si Abdelilah Akram estime que sa gestion est bénéfique pour l’avenir du WAC, il n’a alors aucune raison de s’inquiéter de l’arrivée d’un sang nouveau dans la liste d’adhérents au WAC, ce ne sont que de nouvelles potentialités qui viendront dans un premier temps juger démocratiquement l’action du comité et dans un second temps qui pourront l’enrichir en étant dirigeants.

N’ayant pas pour objectif de briguer des places au comité ni de nous mettre des dirigeants à la botte ; Nous, Winners 2005, pensons qu’a l’heure actuelle et en prenant en considération les lois du pays et les règlements du sport, l’avenir de notre club se doit d’être décidé par ses supporters/adhérents et que les dirigeants se doivent d’accepter ces règles basiques de démocratie.

Nous appelons par ailleurs les Wydadis de cœur, anciens ou futurs adhérents, à profiter de cette possibilité, qui on l’espère leur sera offerte, pour reprendre leurs droits, participer à la vie du club et veiller à ce que sa marche soit tracée d’une façon professionnelle pour lui redonner cet aura qui a fait sa légende.

Pour notre part, notre tâche est et restera toujours de soutenir l’équipe dans les gradins quel que soit le stade ou elle joue, quelle que soit la discipline ou elle sera représentée.

Que Vive le Grand Wydad !