Naciri tend vers une conciliation entre le recrutement et le maintien des brillants

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Le nouveau président du WAC, Said NACIRI, opte pour une politique d’enrichissement de l’effectif du groupe professionnel, sans pour autant vider le club de quelques pièces maîtresses, et qui étaient jusqu’au hier, des piliers irremplaçables dans l’équipe, en dépit de la succession de plusieurs coachs sur la direction technique des rouges et blancs.

En effet, Naciri s’est axé sur des recrutements des joueurs libres (en fin de contrat avec leurs clubs), il s’agit de Kordi, Noussair, Neqach, et Saidi, alors que l’affaire d’Assoufi reste toujours floue, jusqu’au moment où nous vous écrivons ces lignes, puisqu’un joueur Marocain, dont le nom répond à Zouhair Benwahi est sous test au complexe Benjelloun, Bahri est toujours sur la table de la négociation, mais chose sure qu’il veut changer l’air Fussiste à compter de la saison à venir.

Quant, aux joueurs du groupe, et sauf le départ de Fettah, Issen, Ijroute, et Hawassi, le Wydad a pensé de garder ses joueurs influents, surtout en respectant et honorant les engagements financiers qu’ils doivent d’abord au club, et depuis pas mal de de temps, ce pas est de très grand retour sur investissement, dans la mesure où le climat est plus tendu que jamais, et les joueurs trouveront plus de plaisir à rester au WAC et d’y continuer leurs parcours, conformément aux échos qui nous sont parvenus de l’entourage du club.

C’est dans cette optique qu’Attouchi a prolongé son contrat pour trois saisons avec le Wydad, et bien sur avec de nouveaux avantages; le jeune produit pur de l’école du club le plus titré du Royaume, est considéré comme un défenseur promotteur et qui s’est nettement mesuré, puisqu’il a joué la saison écoulée tous les matchs en tant que titulaire, puis le fameux Koné, dont le contrat a été révisé vers le bien, et qui devrait ainsi encore nous charmer et palpiter, par son travail dur de chef d’orchestre incontournable du milieu de terrain, puis le duo offensif qui n’a pas cessé de trembler les filets de tous les adversaires, à savoir, Ondama et Evouna, les deux joueurs ont eu tous leurs salaires et primes impayés, et si Evouna est toujours sous contrat, Ondama qui cherche une autre destination, devrait rester, puisque Naciri lui a proposé un nouveau, rencontrant ses ambitions et répondant à ses attentes.

Réd.par: Amine SENNOUNI