Meracto forcé ou absence de projet sportif .

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

À chaque mercato, on a pris l’habitude de nous heurter, à tort ou à raison, aux décisions prises par l’entraineur sur le départ ou l’arrivée de certains joueurs, chose devenue normale et routinière. Mais,à ce que l’on assiste depuis quelques années, sur le va-et-vient de joueurs au sein d’une grande équipe comme le WAC, nous incite à nous interroger sur les raisons de cette instabilité de l’effectif. Une instabilité,que nous risquons de payer cher par la suite.

En premier lieu,on peut citer l’absence d’un projet sportif. Car, on a le sentiment, que chaque saison,le même refrain est repris en chœur par l’ensemble des composantes Wydadies. Tout le monde veut gagner des titres, et pour y ‘ parvenir, une seule solution nous est proposée : il faut recruter de bons joueurs, même si l’on doit casser la tirelire.

Quant au projet sportif, il est renvoyé aux calendes grecques !

Le projet sportif consiste à définir à travers des propositions mûrement réfléchies,les actions à mener pour atteindre des objectifs à moyen et long terme. Pour être plus succinct, c’est un cadre de vie,de fonctionnement, dans lequel les acteurs (staff technique, joueurs, dirigeants) doivent pouvoir évoluer en toute sérénité et en parfaite harmonie.

Or, pour mener à bien, un projet sportif, un club d’une grande envergure comme le Wydad,doit s’attacher les services de ce qu’aujourd’hui on appelle dans les milieux sportifs, le directeur technique.

C’est au directeur technique que revient la charge de veiller à la réalisation des objectifs fixés. C’est encore à lui que revient la charge d’animation et d’organisation de l’équipe de formateurs. Il doit constituer le lien entre les différentes catégories afin de modéliser une structure commune,permettant à l’équipe de bénéficier d’un encadrement digne de sa renommée.

Si,l’on persiste à ignorer le rôle que peut jouer la mise en place d’un projet sportif, notre destin sera réduit à patauger dans le vide.

Dima Wydad

Abdel_Ier