L’état des lieux sur les préparatifs du Wydad et le mercato.

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Suite à une saison décevante à oublier, l’équipe pro du Wydad n’a plus le choix, elle doit revenir en puissance au devant de la scène nationale, vu qu’un autre billet qualificatif à la coupe du monde des clubs est encore en jeu entre les seize clubs de la Botola Pro, pour le compte de la saison prochaine (2013-2014).

Depuis Mardi dernier, les poulains de Abderrahim Talib sont en concentration au Royal Golf d’El Jadida, en vue de préparer la saison prochaine,  avec presque tout l’effectif de la saison antérieure, réduit des cinq joueurs qui ont été déclarés hors la liste du coach, à savoir (Houbry, Allioui, Sekkat, Mouithys et El Hilali). Or, le Wydad devrait bénéficier de ses joueurs en fin de contrat de prêt, et c’est le cas de Taoufik Ijrouten, il en est de même pour certains joueurs qui étaient écartés du groupe à maintes reprises par Zaki et dont le niveau n’était pas régulier, Issen et Lakhal en sont le meilleur exemple. Quant à d’autres joueurs, l’avenir reste flou, dans la mesure où leur transfert n’est pas encore tranché, c’est le cas d’Ondama qui est en passe de rester au WAC, de Houassi qui s’entraîne sans avoir paraphé son nouveau contrat, ou encore de Nejdi qui a dicté certaines conditions au comité s’il souhaite le garder, mais l’attaquant Soussi semble avoir régler sa boussole sur une autre destination, et finalement les joueurs, qui sont resté dans l’infirmerie au cours de la majorité des matchs, suite à la gravité de leurs blessures, sont revenus en force. El Khaliqi n’a besoin que d’un soulagement psychologique pour revenir au couloir droit, alors qu’El Amrani manque un petit peu de condition physique.

Dans le comité, le mercato est un petit peu froid, il est vrai que Talib a déclaré dans ses sorties médiatiques qu’il peut faire de belles choses avec cette armada, et que l’effectif ne sera alimenté que par deux à trois joueurs au maximum, si El Akram a réussi en un temps record à faire signer un gardien et un milieu offensif d’un club de seconde division ( Le Rachad d’el Bernoussi), aucune autre nouvelle n’est enregistrée. Plus tôt, le processus de négociations n’a rien rapporté avec le défenseur El Hichri, ou encore El Bassri, il s’agit toujours de l’anarchie de gestion qui n’aide pas Talib à bien entamer cette saison et tourner la page. Le comité est appelé à recruter un défenseur central, la carte de Chago c’est le choix optimal que le Wydad puisse jouer sur ce registre, un attaquant de pointe jeune et efficace, et un milieu offensif qui devrait peut être, pallier à l’éventuel transfert d’Anderson. En effet, les milliards du Malaga ont changé l’avis d’El Akram qui avait tablé sur le maintien du grand artiste Ivoirien en vue de calmer la tempête du public, mais là le président chante l’hymne de la crise financière et le blocage des recrutements, à cause de ce manque énorme de liquidité.

Finalement, Talib devrait jouer onze à douze matchs amicaux avant l’entame de la Botola Pro avec des clubs locaux et autres arabes, profitant de leur passage de préparation au Maroc. Quant au match face à Boca Juniors, il n’aura pas lieu finalement, la société a renoué de contacts avec le RCA pour maintenir le matche de jubilé de Dolmi, pourtant la société organisatrice dédommagera le Wydad de 60 millions de centimes, la somme que le Wydad a exigé au départ, pour jouer le match.

Il est à rappeler que l’équipe pro regagnera Casablanca la veille du mois sacré de Ramadan, pour continuer les préparatifs, avec la cadence d’une séance par jour.

Réd.par : Amine SENNOUNI