Le W.A.C. vaut bien une révolution !

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

« La révolution n’est pas un dîner de gala; elle ne se fait pas comme une œuvre littéraire, un dessin ou une broderie […]. C’est un soulèvement, un acte de violence par lequel une classe en renverse une autre. » Mao Tsé-toung, Le Petit Livre rouge, 1966.

Le W.A.C. vaut bien une révolution !
Voilà des années que dure le calvaire du peuple Wydadi, de désillusions en humiliations, d’espoirs irraisonnés en dure confrontation à la réalité… Il semble qu’aujourd’hui le constat est largement partagé : Akram tiens vraiment le Wydad en otage au service de sa soif d’argent, de pouvoir et de sa mégalomanie.

Aujourd’hui la réalité de la situation s’impose à tout un chacun :
– 7 ans de disette,
– 7 ans d’errance,
– 7ans de destruction du corps et de l’âme du club emblématique du sport marocain et nord africain…

La conclusion à tirer est quasi unanime : il faut chasser ces usurpateurs et sortir le W.A.C. de cette lente agonie !

Un changement est nécessaire, et il doit être garant d’un assainissement de tous les compartiments du club. Et il faut s’attendre à ce que les parasites qui s’engraissent sur ce corps malade qu’est devenu le Wydad ; s’accrochent bec et ongles : ils ne céderont que face à une détermination (transparence et participation) et une stratégie (projet éducatif et sportif) portées par les Wydadis conscients de la chance qu’ils ont de jouer un rôle historique autre que celui de spectateurs ayant tout délégué à un comité jouissant des pleins pouvoirs (même celui de saborder le club).

Wydadi34