Le professionnalisme,de l’antiquité grecque à nos jours

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Dans le sport,le professionnalisme n’est autre qu’un moyen permettant aux sportifs d’être bénéficiaires d’un salaire de la part leur club.
On se trompe quand on dit que le professionnalisme n’a vu le jour qu’aux vingtièmes siècles.C’est bien dans l’antiquité grecque que le professionnel sportif trouve son origine,pendant la période des guerres des cités.Chaque cité couvre d’argent et d’or les champions qui ont honoré ses couleurs.

Un décret de loi fut décrété,stipulant que chaque Athénien vainqueur des Jeux olympiques recevra en contrepartie une somme d’argent.C’est le premier acte juridique officialisant le professionnalisme.
Les cités grecques qui engageaient leur prestige dans ces Jeux facilitaient l’entraînement de leurs représentants.
Les victoires devenant de plus en plus difficiles à mesure que le niveau de performance s’accroissait, la nécessité d’un entraînement intensif associé à un mode particulier de vie donna naissance au professionnalisme.

Et à notre époque , au Maroc .

Qu’en est-il réellement du professionnalisme dans le monde du football au Maroc ?

Il ne s’agit pas de dire,comme le répètent les responsables de la FRMF et du ministère des Sports, que le professionnalisme serait bénéfique et salutaire pour le football national et pour nos clubs,alors,c’est une condition sine qua non pour y’adhérer.
Dans notre pays on a toujours une tendance naturelle à rêver la nuit et à croire, le lendemain matin.Ceci n’a rien d’étonnant, dans un pays où l’on commence la construction d’une pyramide par le sommet et non pas par la base.
Pour répondre à cette question,un bilan sur l’état des lieux de notre football est plus que nécessaire.

Depuis l’ère du duo Benslimane-Aouzal, notre football se trouve en état continu de déperdition, sur tous les fronts et tous les niveaux.Alors,par quelle sorte de magie, sommes-nous parvenus à passer du monde du rafistolage et d’affairisme à celui de la méthodologie scientifique,de la rigueur et de la transparence ?
N’a-t-on pas brulé des étapes en s’acheminant de plein fouet dans le professionnalisme ?

Le passage,du jour au lendemain sans transition d’un statut à un autre,risque de nous couter extrêmement cher,et c’est d’ailleurs bien pour cette raison que la réalité nous revient brutale comme un boomerang à la figure.

N’est-il pas absurde de parler de professionnalisme du football, alors que son environnement est envahi de toute part par des prédateurs et des “Semssaras” entrés en force dans l’espace sportif, espace où le clanisme et les guerres intestines font
ravage ?

Comment ose-t-on parler de professionnalisme lorsqu’on sait que la majorité des clubs marocains ne disposent pas d’infrastructure dans le but de mener une politique de formation et de développement ?

Quel est en effet, parmi tous les clubs lancés sur la voie du professionnalisme,celui qui peut se vanter d’être valablement et véritablement à la hauteur des exigences édictées par le cahier des charges imposé par la FRMF ?

Le professionnalisme est un domaine qui nécessite de la compétence, des prises de décisions murement réfléchies et non pas un domaine réservé à des personnes en mal de gloriole.

Toute une série de questions aurait dû être scrupuleusement étudiée avant de se lancer dans le monde du professionnalisme,qui pour le commun des mortels demeure étrange.

Bien sûr, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions? Alors, attendons !

 

Abdel_1er