Le football marocain va mal, très mal

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Nul besoin d’analyses critiques de la situation du football et de sa gestion catastrophique pour clamer haut et fort que le football marocain va mal, très mal. Les résultats sont là pour en témoigner. Les quelques bons résultats enregistrés par-ci, par-là ne constituent que l’arbre qui cache la forêt.

On ne compte plus le nombre de fois où la sonnette d’alarme fut tirée à l’adresse des décideurs,on ne compte plus le nombre de semblants de mesures prises pour relancer le sport le plus pratiqué au Maroc.

Que ce soit au niveau de l’équipe nationale ou des clubs,la faiblesse de notre football est traduite dans les résultats en compétition africaine et l’on peut,à notre grand désarroi,constater que l’écart se creuse avec les autres pays africains.

Les décideurs sont appelés à :

– Scruter d’autres pistes permettant au monde de football professionnel d’évoluer.
– Prévoir de nouveaux mécanismes pour venir en aide aux clubs bien gérés qui se consacrent à la formation.
– La mise en place de règles de fair-play financier afin de bloquer les déficits récurrents des clubs.
– Soutien à la formation en liant mieux les jeunes joueurs à leur club formateur.
– Implication des supporters dans la gestion des clubs.

Conclusion : Pour remettre le football marocain au niveau qui lui sied, il faut prendre de mesures structurelles et avoir le courage et l’esprit d’initiative pour les mettre en application .