Le football marocain au bord du gouffre

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Après un match médiocre face à l’équipe nationale de l’Angola et un match catastrophique face à celle du Cap Vert,notre équipe nationale, mais aussi tout le football de notre pays sont au bord du gouffre.

Même en cas de qualification pour le second tour de la CAN, il va nous falloir redéfinir notre football,car il faut que tout le monde se rende compte dans quel désastre se trouve réellement le sport-roi dans notre pays .

À tout mal ses origines , ses causes et ses remèdes.

Le football marocain a connu ses heures de gloire, coupe d’Afrique 76, premier pays africain qualifié pour le Mondial 70, premier pays à avoir dépassé le premier cap lors du mondial 86 . Ceci appartient au musée.

Pendant tous ses moments , l’équipe nationale comptait sur des joueurs de terroirs,les grands clubs marocains fournissaient à l’équipe nationale des joueurs bourrés de talents, prêts à se sacrifier pour le drapeau.

Or, depuis que certains techniciens marocains ont cru avoir trouvé un nouveau filon d’or pour notre football,en faisant appel à des joueurs marocains formés à l’étranger, notamment,en France et aux Pays-Bas, notre football n’a cessé de dégringoler que ce soit sur le niveau international ou national, la pauvreté de notre championnat ainsi que les résultats enregistrés lors des dernières CAN sont des preuves. Personne ne s’oppose à ce que des joueurs formés et évoluant à l’étranger fassent partie de l’équipe nationale, mais à condition que cela ne se fasse pas de façon systématique au détriment des “locaux ” à qui il faut au préalable fournir la formation adéquate pour atteindre le haut niveau.

” N’ayant pas peur des mots, ces techniciens par leur approche footballistique ont sciemment ou inconsciemment contribué à mettre le football marocain en léthargie”.

Depuis des années déjà,le débat est lancé sur le niveau médiocre de notre championnat et les causes mises en avant sont multiples : mauvaise formation, moyens financiers insuffisants,infrastructure inexistante, brève, assez d’arguments pour prouver définitivement, que rien ou peu de choses tournent rond en ce moment. En guise de réponse à ces recommandations, nous avons eu droit à l’arnaque du siècle, la nomination de Gerets à la tête de la sélection nationale .

Les instances footballistiques par le biais de leur politique de rafistolage persistent dans la même voie, et ce, contre la volonté de tout un peuple,comme pour lui dire, on y ‘est alors on reste.

Or la solution, le remède à nos maux paraissent simples , il s’agit en premier lieu d’une volonté politique

Mais…., dima Wydad

Abdel_Ier