Le football gangrené par la corruption

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

H.Balzac:
“La corruption est en force, le talent est rare. Ainsi, la corruption est l’arme de la médiocrité qui abonde, et vous en sentirez partout la pointe”

Après le brulot signé par Amine Errbati,accusant l’équipe dont il portait le brassard du capitaine d’avoir usé de moyens peu orthodoxes pour s’adjuger le titre de champion du Maroc, on se trouve dans une position où l’on se demande si notre football n’est pas structurellement gangréné par la corruption. La plupart d’entre nous ont pu constater que certains matchs ont par enchantement pris une tournure bizarroïde.

Nous n’avons pas l’intention d’énumérer les matchs où le doute s’est installé dans l’esprit de la majorité des mordus du ballon rond, mais au niveau de l’arbitrage,le public marocain a été témoin de mascarades et d’injustice. Et comme le hasard ne laisse rien au hasard, c’est toujours la même équipe qui en profite des largesses du corps arbitral.
Lors de certaines rencontres,on a constaté que les joueurs levaient le pied, même un aveugle aurait pu se rendre compte de la combine, mais pour l’arbitre, le match se déroulait en bonne et due forme.
La question qui subsiste, pourquoi la fédération marocaine n’a-elle jamais ouvert la moindre enquête comme l’exigeait le règlement de la FIFA.

Après la déclaration d’Amine Errabti, la fédération devrait être la première à se saisir du dossier afin qu’une enquête soit ouverte, ou bien comme à l’accoutumée,va-t-on chercher simplement à noyer le poisson ?

Il y’ avait un monsieur qui un jour avait déclaré que le football marocain était corrompu jusqu’à la moelle épinière, ceci lui a valu une suspension pour une année. Dans le plus beau pays du monde,c’est ainsi qu’on traite le franc-parler.

Abdel_Ier