La structuration revient sur la table de discussion

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Rendons à César ce qui appartient à César :

Enfin, en homme responsable, dans sa lettre d’excuses aux supporters Wydadis , Mr Naciri reconnait lui-même avoir failli  à sa mission de gestion des affaires du club et que des mesures concrètes, visant une restructuration complète du Wydad Club, sur les plans technique, administratif, organisationnel et médiatique, seront prises .

Pourquoi avoir attendu tout ce temps pour prendre de telles mesures ? Mais, comme le disait le proverbe :”  vaut mieux tard que jamais “. C’est d’abord une question de bonne volonté.

Essayons de définir les b.a.-ba de ce qu’est cette structuration, source de discussions parfois houleuses,à cause de l’approche que l’on attribue à sa définition.

Sans en faire dans la littérature, prenant un raccourci,  la structuration n’est rien d’autre qu’un mode d’organisation. C’est un ensemble d’outils qui permettent une meilleure gouvernance dans le but d’atteindre des objectifs en s’attelant sur la répartition des tâches et des responsabilités. D’une façon simplifiée et plus concrète, c’est l’organigramme.

Vu la dimension économique et l’intérêt sportif que représente le football, en l’absence d’une structure en bonne et due forme, le risque pour un président de club d’être prisonnier d’une spirale chronophage pour gérer les besoins d’un club est réel et ceci peut par la suite réduire à néant tous les objectifs fixés. C’est l’échec garanti.

Tout président de club arrive avec un projet et liste ses objectifs prioritaires, c’est grâce à cet outil qui est l’organigramme que l’on sera capable de monter un type d’organisation permettant d’avoir une vue d’ensemble sur la répartition des tâches qui est un sujet essentiel, à ne pas prendre à la légère. Il est la base même du travail en équipe. Plus de navigation à vue. On sait qui fait quoi.

Il serait illogique de dire que la structuration d’un club est une mission de tout repos, bien au contraire c’est un sujet qui doit être bien pensé, un chantier de grande envergure qui réclame des compétences en plusieurs domaines. Mais il y’a un commencement à toute chose. C’est le moment de retrousser les manches avant que l’on arrive au stade de ne plus parvenir à prendre de recul et à se sentir étouffé par la masse des problèmes à gérer.

Quant aux promesses de Mr Naciri, reste à savoir si elles sont de bonne foi ou simplement un écran de fumée; nous serons bientôt fixés.

Dima Wydad

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here