La préparation d’avant saison : Le ramadan fait l’exception

Sport & Santé : Faire du sport pendant Ramadan | Wydad Athletic Club - Actualité / News du WAC - أخبار الوداد الرياضي

La préparation d’avant saison respecte les grandes règles de planification de l’entraînement

• «C’est atteindre une performance maximale à des moments particuliers du calendrier de compétitions » M. VERKHOCHANSKY

• «C’est le processus par lequel les objectifs sont transposés en action » M. GACON

Mais le FOOTBALL est très particulier car l’échéance s’étale sur toute la saison. Il faut être compétitif sur 30 journées de championnat et sur les autres compétitions (Coupe du trône, les compétitions internationales…etc.) Il arrive qu’un joueur international dispute jusqu’à 45 matchs par saison.

Cette préparation saison varie selon les cultures footballistiques et scientifiques mais aussi des objectifs sportifs, ce qui conditionne la durée et le contenu du travail.

Au Maroc, on suit surtout le modèle français. La préparation d’avant saison dure en moyenne 5 à 6 semaines et est axée surtout sur les courses et l’endurance pour renforcer le capital cardio-respiratoire. Par contre les anglo-saxons et les italiens privilégient le renforcement musculaire et tendineux.

Les phases de préparation commencent par une période de base où le travail physique occupera 60 à 70% de la préparation globale, le reste étant consacré au travail technique et tactique. Pendant les autres phases on diminue progressivement la charge physique et organisant des séances techniques et des matchs amicaux d’application.

Pendant le mois du ramadan, cette pyramide est inversée, surtout que cette saison le mois sacré vient en coïncidence avec la période de base qui nécessite beaucoup d’énergie. L’effort physique est très difficile surtout avec la chaleur et la longue durée de jeun dépassant les 16 heures exposant les joueurs au risques de déshydratation et beaucoup d’autres problèmes dues au manque de réserves énergétiques pouvant être fatales, ce qui contraint le sportif a baissé son rythme de travail habituel par 40% obligeant ainsi le staff à reporter la plus grande partie du renforcement physique au mois d’après (L’idée de programmer deux stages de préparation par notre club est une très bonne solution).

En fait, on constate qu’il existe différents phénomènes de mode. Il n’y a pas de méthode type ou de vérité établie mais plutôt des grands principes à respecter. La meilleure méthode est celle qui permet de gagner les matchs, fort heureusement, personne ne l’a totalement trouvé ! Le bon staff technique est celui, qui permet d’atteindre un niveau de forme optimal sans déplorer trop de joueurs blessés. Il s’agit de trouver un compromis entre le volume et l’intensité pour planifier des séances d’entraînements cohérentes. Les scientifiques expliquent qu’il faut se situer entre le sous entraînement et le surentraînement pour valider les objectifs fixés.

La préparation d’avant saison cette année nécessite un grand travail sur tous les plans. Le club passe par une phase transitoire et le travail physique à lui seul ne suffit pas. Malheureusement on n’a pas vu de coach mentale ou psychologue de sport dans la composition du staff, mais on espère que l’entraineur va préparer le groupe car une bonne équipe est celle qui a une forte personnalité et cette dernière fait la différence dans les situations difficiles qui ne manquent pas dans le parcours d’un champion, et bien sûr sans négliger le rôle des supporters qui peut être soit positif soit négatif sur toute l’équipe, donc à nous de décider !!

Dr Oussama