La ligue des champions constitue-t-elle un véritable objectif ?

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Au-delà des dotations financières, la ligue des champions constitue l’une des compétitions sportives les plus convoitées par les clubs les plus huppés de l’Afrique.

À chaque participation de nos clubs sur la scène africaine, nous avons pris l’habitude d’entendre le même refrain:” le football marocain cherche à redorer son blason sur la scène continentale “. C’est une aspiration tout à fait légitime. Néanmoins, la succession d’échecs subis au cours de ces dernières années, que ce soit au niveau de l’équipe nationale ou des clubs, nous pousse à nous interroger sur les réelles causes d’un tel échec. 

Rabattons-nous sur notre équipe, le reste ne nous intéresse guère.

Si l’on s’imagine qu’une compétition africaine était presque amicale et sans enjeu,avec la sortie de l’équipe nationale au premier tour du championnat africain des locaux, on a pu réaliser que ce n’est pas le cas, et que la préparation à la ligue des champions est loin d’être une promenade de santé. À vrai dire, “l’aventure africaine” s’apparente bien plus à une préparation précédant une compétition sportive de haut niveau .

Ceci n’est un secret pour personne ,en faire de la CL un objectif nécessite une préparation maximale sur tous les plans.

Sur le plan sportif, l’équipe doit être soumise à une préparation à la fois technique, physique et mentale très exigeanteIl faut tout le temps être au point, pas de place aux bricolages . Les joueurs doivent être conscients des enjeux  et de leurs responsabilités envers leur équipe et leurs supporters

Sur le plan mental,les joueurs , le staff technique ainsi que toutes les composantes doivent  forger un véritable esprit d’équipe entre eux. Prendre conscience que toute compétition est avant tout une aventure humaine. Une préparation mentale doit être programmée afin d’amener les joueurs à être dans des conditions optimales afin qu’ils donnent le maximum de leurs capacités.

On a toujours tendance à mettre la charrue avant les boeufs; à se fixer des objectifs sans se donner les moyens (humains, financiers, matériels…) pour les réaliser . Redorer son blason exige un programme minutieux réparti sur le moyen et le long terme, pour cela, il nous faut prendre le temps nécessaire pour mieux préparer l’avenir de notre équipe. On ne part pas à l’assaut de l’Afrique les yeux bandés.

Abdel_Ier