La FRMF ,l’affaire Kerrouchi aux oubliettes ?

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Il fut un jour où un certain homme ne craignant pas la vérité déclara que le football marocain était pourri, ceci lui a valu une suspension. Malheureusement pour les férus du football marocain, les années se sont succédé et lui ont donné raison. 

À force de banaliser toute forme d’acte immoral tel, le mensonge, la corruption,la magouille, le clientélisme, etc., les pouvoirs publics, la presse, les médias se sont engagés sur une voie dont les conséquences se sont avérées catastrophiques pour le football marocain . Cette voie est celle du désengagement moral. Il faut le dire, pour les esprits malveillants, le mot “éthique ” est banni du vocabulaire, il est devenu caduc.

Mais comme le disait Honoré Mirabeau:

   “lorsqu’on n’écrit pas la vérité, on ne peut se servir que du mensonge”.

L’affaire Kerrouchi, est un exemple parmi d’autres, qui nous prouve que les responsables de la FRMF se servent d’un outil extrêmement efficace, le mensonge, pour maquiller leurs incapacités à traiter les différents problèmes dont ils ont la charge.

Au cher Monsieur qui a osé dire la vérité sur notre football, qui a osé s’attaquer à cette soi-disant instance footballistique, on ne peut que lui faire part de ce beau poème du grand Brel , afin qu’il puisse cerner la vraie nature des gens qui l’ont sanctionné :

“Faut vous dire monsieur
Que chez ces gens là
On ne vit pas m’sieur
On ne vit pas…

On triche..”

Quoi qu’il en soit, Sachez messieurs qu’un mensonge ne peut jamais être effacé.

 

Abdel_Ier