Jabrane marque son territoire

En le voyant arrivé, on n’aurait pas risqué de parier notre salaire sur le fait qu’il aurait autant joué, si le milieu de terrain du Wac était au complet. Par contre, ce dont on peut être sure, c’est qu’il a prouvé qu’il avait toutes les qualités pour.

Débarqué lors du mercato hivernal au complexe Mohamed Benjelloun contre un chèque de 600.000 dollars (TransfertMarkt), Yahya Jabrane n’a pas tardé à faire étalage de toutes ses qualités sous les regards de Benzarti. L’ancien pensionnaire du club Emirati Dibba Fujairah, qui est également passé par les clubs marocains du HUSA, du MCO et du Raja de Béni Mellal, a profité d’un calendrier chargé ainsi que des blessures de Saidi et autres suspensions de Nakach pour se faire une place dans le onze Wydadi. Et faut avouer qu’il a croqué dans cette chance à pleine dents et a semé l’admiration.

En comptant 294’ de jeu jusqu’à présent en championnat, soit 3 titularisations et une apparition en cours de jeu, pour deux but, le milieu de terrain de 27 ans a permis au milieu de terrain Rouge et Blanc de passer un palier qualitatif. D’ailleurs, ses lignes de stats sont éloquentes.

Des transmissions ultra précises

S’il peut aisément occuper tous les postes de l’entre jeu, en sentinelle devant la défense, en milieu relayeur ou plus haut derrière l’attaquant, c’est bien grâce à sa qualité de passe bien au-dessus de la moyenne. Elle se traduit par un taux de passe réussi de 92 % ! En sus, son jeu long est tout aussi efficient (70%). Plus impressionnante encore est sa précision de passes vers l’avant (89%), tout comme celle dans le dernier tiers (85%). Et ce n’est pas fini. Le natif de Béni Mellal a été efficient à chaque fois qu’il a essayé de trouver un de ses coéquipiers dans la surface de réparation adverse, avec 100% de passes réussies dans cette zone du terrain.

A l’aise dans les petits espaces

Grace à sa vision du jeu, son flaire tactique, sa bonne orientation du corps à la réception du ballon et ses prises de balles toujours vers l’avant, Yahya Jabrane, vainqueur de la dernière CHAN avec l’équipe nationale des locaux, assure la progression de l’animation offensive du WAC sans pour autant perdre le ballon. Ou très rarement (6 par match). Grâce notamment à sa faculté à se sortir du pressing, en s’appuyant sur un sens du dribble assez déroutant pour ses adversaires (67% de dribbles réussis). Plus haut sur le terrain, il est également précis face aux gardiens adverses. Certes, il n’a pas beaucoup tiré au but, mais il cadre majoritairement (3 tirs cadrés sur 5 tentés).

Dominant dans les duels 

Un milieu de terrain doit savoir bien utiliser le ballon quand il l’a mais aussi et surtout savoir le récupérer quand son équipe ne l’a plus. Dans ce registre, Yahia Jabrane a laissé transparaître de belles aptitudes. Pour preuve, il se caractérise, à l’heure où on écrit ces lignes, par une moyenne de 11 ballons récupérés par rencontre.

Outre cet aspect, il fait également démonstration d’un sens du timing dans le jeu aérien peu commun pour un joueur qui culmine à 1m83 (84 % de duels aérien gagnés). Le sens du timing, il le possède également lorsqu’il faut tacler (68% de réussite). En revanche, avec un taux de duels défensifs gagnés aussi bas (31%), force est de constater qu’il éprouve énormément de difficultés quand il s’agit de défendre à reculons, cadrer et ralentir les offensives adverses, ou tout simplement résister à l’impact physique. Vu qu’il est plus dans l’anticipation. Un axe de progression qui dit qu’il a encore de beaux jours devant lui.