Hommage à feu Mohamed Sousdi

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Décédé lundi dernier à l’hôpital Mohamed V de Casablanca, Feu Mohamed Sousdi a fait partie de cette trilogie mythique constituée des trois groupes de référence : Nass El Ghiwane, Jil Jilala et Lemchaheb.

Des formations musicales, qui ont marqué plus d’une génération, ont constitué dans les années de plomb, un tournant au niveau de l’art engagé. Au moment ou la liberté d’expression au monde arabe était ligotée par tous les moyens, cette trinité populaire parlait déjà du printemps arabe à travers ses œuvres intemporelles.

 

Que Boujemaa Hagour (Boujmîi), Moulay Chérif Lamrani, Mohamed & Larbi Batma et Mohamed Sousdi reposent en paix. Car ils ont créé une nouvelle chanson marocaine, dont les paroles dépassaient les tabous et les mélodies n’étaient pas d’usage.

تموت الحياة و تبقى الذكريات

Morts ces artistes, leurs œuvres perpétuent à jamais leurs souvenirs.

Abou Nadir