Formation: qu’est-ce qui bloque ?

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

À la lecture de nos pages d’Histoire,sans sombrer dans la nostalgie, on ne peut qu’être choqué que depuis quelques années le football de base qui faisait notre fierté soit abandonné,relégué aux calendes grecques. Hélas,depuis une vingtaine d’années,ce football de base axé sur la formation de ses propres joueurs ne fait plus partie du programme des présidents qui se sont succédé à la tête du club. Ils ont préféré avoir recours à d’autres pratiques, à d’autres voies.

Pour retrouver sa place de club avant-gardiste, de leader du football marocain, le Wydad doit absolument faire de la formation son cheval de bataille.

Pourtant, la recette n’est pas miraculeuse, il s’agit tout simplement de structurer les centres de formation et de revoir nos méthodes de travail. On doit assurer le suivi des joueurs issus de notre école tout au long de leur cycle de formation. Il faut former les joueurs, pas pour les vendre dans l’immédiat, parce que les usages actuels veulent que lorsque l’on forme des jeunes on veuille les vendre. On doit s’assurer d’avoir des joueurs performants

Le Wydad,club formateur par excellence,se trouve-t-il dans une situation telle qu’il n’est plus capable d’assumer la relève au sein de son effectif, incapable de fournir au football marocain des joueurs à l’instar des Bouderbella, Naybet , Zaki ?

Apparemment, non, puisque l’équipe nationale dirigée par Benbicha compte dans ses rangs un certain nombre de nos jeunes.

Alors :

Quelle est la nature du problème ?

Qu’est-ce qui bloque chez nous ?

Pourquoi nos jeunes ne parviennent-ils pas à s’imposer en équipe première ?

C’est en remuant en profondeur, en essayant de comprendre la source du problème,à la recherche de la stricte vérité,que l’on peut faire face aux défis qui nous attendent et ceci nous évitera à l’avenir d’être tributaires du marché des joueurs et à la merci de leurs agents sans scrupules.

Ali Bnou Abi Talib:
“Ce n’est pas en connaissant les gens que l’on peut juger de la vérité, mais c’est plutôt la connaissance de la vérité qui permet de juger”

Abdel_Ier