Football, Argent, Agressivité et autres choses

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Nous serions moins excessifs et encore moins prétentieux à dire que le football est devenu de nos jours , au vu du développement spectaculaire et continu des moyens de télécommunication et des nouvelles technologies, le langage/la langue le plus parlé de par les différents coins du monde et le dénominateur commun de rapprochement de différents peuples et civilisations nonobstant leurs différences , leurs contradictions et leurs spécificités culturelles. Ce nouveau langage/ langue est parvenu , en fait, à surmonter toutes les barrières et raccourcir toutes les distances et par la même rapprocher les différentes couches sociales au point que l’on commence à parler de nouvelle religion!!! et d’un pont de paix et de fraternité entre les peuples. Et pourquoi pas pour le comité olympique ou la FIFA de faire des propositions à l’adresse de la commission Noble de lui réserver un prix.

Mais malgré tout cet éloge, nous ne pouvons nous empêcher quand même de dénicher dans les confins de l’Histoire pour se renseigner sur les grands moments historiques où ce joli sport a été utilisé comme instrument propagandiste et idéologique au service d’une idée/ projet politique ( Fascisme, Nazisme, juntes militaires d’Amérique latine….). Nous nous rappelons tous, moins encore pour les jeunes, la coupe du monde de 1978 organisée par l’Argentine dictatoriale de Vedella et la décision honorable de Johan Cruyff ou encore celle de 1974 où les joueurs brésiliens se sont illustrés par leur position courageuse vis à vis des violations des droits humains dans le pays d’Emberto Coelho. Cet état de choses n’est absolument pas dénué de fondement juste , puisque nous continuons encore à vivre , à des dimensions variées, cette implication de ce sport populaire dans de sales projets d’endoctrinement ici et ailleurs, ce qui a totalement vidé le foot de son aspect de plaisance et d’envie à tel point que certains sociologues évoquent le phénomène de footbalisation des masses.

Et comme l’argent ne parle pas et ne prie pas, il a trouvé dans le monde du foot un espace favorable de rentabilité et d’accumulation de capital sans moindre risque ou à risque mesuré , permettant à un bon nombre de fortunés à investir ce monde , ce qui n’est pas passé sans pour autant poser la question sur l’origine de cet argent. Autant de questions et d’interrogations pour autant de suppositions et d’éventualités.

Et si l’argent du foot est le demi visage masqué fait d’intérêts et de transactions , l’agressivité pour sa part est l’autre moitié de ce visage . Malheureusement et à défaut de temps et d’espace, nous allons nous limiter aux seuls cas de débordements qui de temps à autre venaient entacher les stades du foot aussi bien par des actes matériels que par des slogans indécents touchant en profondeur et de façon inique à la dignité humaine ( Cas Balotelli, Etoo………), ce qui a amené certaines organisations dont la FIFA à lancer des campagnes de sensibilisation visant à faire face à toutes les formes de racisme et de xénophobie dans les stades de foot.

Ceci étant, il est de notre responsabilité tous d’oeuvrer pour la promotion d’un débat profond et sincère sur cette problématique surtout en ce moment là et opter par la même pour une nouvelle approche de communication efficace et très proche du grand public, ce qui nous permettra d’asseoir les fondements et les bases d’une nouvelle culture de football associant le savoir, l’argent et la bonne gouvernance pour ne pas dire démocratie.

Abdel53