Evitons les erreurs du passé

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Un match gagné ou perdu nous donne simplement l’occasion d’échanger nos points de vue. Malheureusement, on constate que les années de disette n’ont servi à rien. On ne tire aucune leçon de nos erreurs. Au moindre faux de l’équipe, on réclame le départ du coach.

Quand est-ce que l’on comprendra que la stabilité au niveau technique est l’une des pièces maitresses de la réussite ?

Quelle que soit l’issue d’un match,il est de notre droit de donner notre point de vue, manifester notre colère ou exprimer notre désaccord avec le choix du coach. Mais ceci doit se faire dans un esprit de responsabilité qui nous impose à défendre l’intérêt du club et ceci ne peut se faire qu’en étant les premiers défenseurs de la préservation de la stabilité dans le staff technique. Nous devrions intégrer dans notre façon d’analyser que le facteur essentiel à une réussite sportive, sur le long terme, est la stabilité.

On pourrait débattre longtemps sur l’existence de rapports réciproques entre stabilité et performance,mais on se limitera à assimiler la stabilité de l’entraineur comme étant un moyen susceptible de servir de base afin de créer un esprit d’équipe, de développer la productivité collective des joueurs. En bref, sur le long terme, la stabilité n’est autre que le centre gravitationnel des performances sportives.

Il nous est plus permis de refaire les erreurs du passé.