Euro sport : A quoi joue Benito Floro ?

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Fini l’état de grâce pour l’ancien coach du Real Madrid. Nombreux sont les supporters Wydadis qui fustigent le mode de management du coach espagnol.

La nul concédé à domicile ce week-end face au KAC de Kenitra (1-1) aura donc été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Outrés par la faiblesse du rendement des joueurs casablancais, les aficionados Wydadis réclament du changement, et vite !

Benito Floro n’en perd pas pour autant son flegme britannique. Et de marteler à tue tête qu’il prépare d’ores et déjà la saison prochaine et que tous les tests qu’il effectue entrent dans ce cadre là.

Reste que les changements à répétition opérés par Floro dans le onze de départ du Wydad prêtent à palabres.

Samedi dernier, Benito Floro a ainsi opté pour un trio de milieux défensifs (Berrabeh, Menkari et Fettah) alors que les Rouge et Blanc se devaient de faire le jeu. Mais que dire également des multiples changements sur le front de l’attaque.

La paire Abdelghani Mouaoui- Mouhcine Yajour, alignée avec succès à Monrovia, n’a ainsi pas été reconduite face au KAC. Elle a été remplacée par le duo Yassine Lakhel- Farid Talhaoui. Or, ces deux joueurs ne sont pas des attaquants de pointe de métier ! Une situation d’autant plus intrigante que Mouhcine Yajour, Younes Haouassi et Abdelghani Mouaoui figuraient sur la liste des joueurs convoqués.

Les tergiversations de Benito Floro commencent donc à semer le désarroi parmi les supporters du Wydad. Ces derniers ne manquent d’ailleurs pas de rappeler les émoluments jugés exorbitants perçus par le coach espagnol (environ 30.000 euros mensuels).

Le président du Wydad, Abdelilah Akram, n’est pas épargné par les critiques. Certains aficionados lui reprochent désormais d’avoir fait appel à un entraîneur « has been ».

 

Abou Nadir