En réponse à la lettre de M.Warit

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Depuis quand la mort d’un jeune supporter force-t-elle l’admiration ?

Depuis quand la mort d’un jeune en pleine force de l’âge, survenue suite aux blessures causées par les agents de police,s’est-elle faite dans le respect de la personne humaine ?

Et depuis quand la resquille imposée par les agents de police devant les portes d’entrée du stade est-elle un comportement hautement louable ?

Que dire à la suite d’une telle insanité provenant de la part d’un des responsables du club le plus prestigieux du Maroc ?

Et quel respect envers la famille de notre jeune regretté Hamza !

Par contre,dans votre missive,vous ne faites nullement allusion à l’organisation scandaleuse à laquelle le public s’est malheureusement accoutumé au cours de toutes ces dernières années. Par votre longue expérience,vous devriez savoir que celle-ci est le clou de la réussite d’un événement sportif, elle doit être sans faille, de la gestion du flux jusqu’à la sécurité. Les avertissements adressés par la CAF et la fédération arabe au comité du Wydad lors des différentes compétitions n’ont trouvé aucun écho auprès du comité auquel vous appartenez. Un comité qui a pour mauvaise habitude de fonctionner en mode sourdine. L’organisation n’est entre autres qu’un des volets sur lesquels le comité du Wydad devrait se pencher avec le plus grand sérieux.

Nulle trace de votre part de responsabilité sur ce qui est arrivé, à vous lire, on peut donner le Bon Dieu sans confession à nos forces de l’ordre.

C’est votre droit de faire l’éloge des forces de l’ordre,et l’on ne trouve aucun inconvénient, si cela vous enchante de porter honneur et révérence au Wali, mais pas au détriment des supporters,et non sans avoir au préalable déterminé les causes qui sont à l’origine des troubles.

Le comité auquel vous appartenez, par ses prises de position aberrantes, n’en finit pas de nous étonner

Au lieu de nous gratifier d’un exercice de style,il était en premier lieu, de votre devoir d’entreprendre une action en justice contre les responsables de l’hôpital Ibn Rushd pour non-assistance à personne en danger.

Les supporters Wydadis n’ont à aucun moment cessé de condamner et de dénoncer tout acte de vandalisme et d’incivisme qui peut ternir l’image de son équipe et c’est aussi de son droit de réclamer que toute la lumière sur la mort de l’un des leurs,le jeune Hamza, soit faite en toute équité.

Ce n’est pas à travers un courrier élogieux adressé au Wali de la police que des problèmes liés au vandalisme seront bannis de nos stades, à moins que ceci ne soit qu’un subterfuge afin de trouver grâce auprès de lui.

“L’éloge ne corrige pas le visage où la beauté manque.” W. Shakespeare

Abdel_Ier