De l’excellence à la banalité

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

D’un point de vue sportif, les dernières saisons réalisées par le club ont été médiocres, voire catastrophique pour un club dont l’Histoire témoigne de sa grandeur. Allons-nous continuer à nous taguer, d’avoir été le club avant-gardiste, d’être le club le plus titré du royaume, à vivre au passé, alors que la donne a complètement changé ?

À tous les niveaux, le Wydad a toujours subi la concurrence des autres clubs, mais sortait toujours la tête haute. Hélas,au cours des dernières années, des clubs inconnus sont parvenus à lui voler la vedette et à se hisser à son niveau.

– Le Wydad est-il dans un état de léthargie ?
– Pourquoi sommes-nous restés figés à notre passé ?

Le Wydad occupait le devant de la scène footballistique marocaine,pour une simple raison,les personnes qui veillaient à son destin ont vite saisi que la construction d’une grande équipe exige en premier la mise en place d’un programme ambitieux qui permettra au club de s’inscrire dans un nouveau football. Ces hommes étaient décidés à écrire ensemble l’histoire du club.

Déjà à cette époque,ils ont compris que pour être leader,les clubs doivent assumer pleinement leurs rôles :

– Etre compétitif au niveau national et international (africain),capable de jouer chaque année les premier rôles.
– Etre capable de former de jeunes joueurs pour assurer la relève au sein de l’équipe première
– Etre capable d’alimenter les sélections nationales par de grands joueurs aguerris.

Ces hommes sont parvenus à doter le club d’une philosophe qui lui est propre et d’une devise omniprésente dans notre quotidien. Une devise pour nous rappeler que porter le maillot est un honneur, le mouiller est un devoir. On ne peut en aucun cas espérer bâtir une grande équipe sans commencer au préalable par mettre en oeuvre les grandes lignes qui définissent un club ou du moins sa nature,c’est-à-dire se façonner une ligne de conduite propre à notre histoire.

Hélas, l’incompétence conjuguée à l’atonie et au rafistolage a fait qu’un club qui aspirait à l’excellence est sur le point de sombrer dans la banalité.

Abdel_Ier