De l’échec à la réussite.

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Avec la victoire de l’équipe du MAS en finale de la CAF, on peut se demander sur les raisons de la réussite.
Quels sont les éléments qui ont permis au club de se hisser au niveau des grands clubs africains ?

N’importe quel entraîneur le concèdera sans difficulté : le secret de la réussite d’un club réside avant tout dans la gestion à tous les niveaux.Gestion de l’effectif, financière,disciplinaire, etc. Un élément auquel on accorde peu d’importance et qui est sans doute aussi important que les autres, c’est la gestion de l’organisme.
Comme on a pu le constater, au cours des dernières saisons, et surtout au cours des derniers matchs livrés par le Wydad, les mauvais résultats enregistrés ont aussi pour causes les blessures récurrentes qui ont empêché l’entraineur d’aligner son équipe type sur plusieurs matchs d’affilés.

En intégrant le monde professionnel, il faut accorder une place prépondérante dans ce que les spécialistes appellent la gestion de l’organisme, c’est un élément qui permet au staff technique de travailler avec plus de lucidité en lui offrant plus de vision et plus de choix sur la stratégie qu’il désire mettre à l’œuvre. Comme on a pu le constater, avec les blessures, de Lmyaghri, Berrabeh, Khaliki, Yajjour,le Wydad n’arrive plus à trouver un jeu cohérent et organisé.

Avec les absences de joueurs aussi importants, le choix de l’entraineur se réduit, et ceci, malgré la richesse de son banc de touche , car les remplaçants sont pour la plupart en manque de compétition. Avec de telles absences, l’équipe est semblable à un arbre debout, mais creux de l’intérieur.

Contrairement au Wydad , l’équipe Massaouie (mérite amplement son titre) a pu bénéficier de la totalité de ses joueurs pour cette finale, contrairement au Wydad qui fut privé de son capitaine Lamyaghri et de deux autres éléments et pas des moindres, Yajjour et Khaliki.

Bravo au MAS .