Chronique poésie : Premier tour de la Coupe du monde

Chronique poésie : Coupe d’Afrique | Wydad Athletic Club - Actualité / News du WAC - أخبار الوداد الرياضي

Premier tour de la Coupe du monde

Une coupe du monde pas avare en but.

Même s’il faut parfois attendre l’aval de la VAR.

La VAR hisse les riches et descend les pauvres.

En clair, l’arbitrage vit des hauts et des bas.

Des débats entre pauvres sur la vie des hauts placés.

Certains diraient que ça ne vole pas haut de parler de vol.

Qui vole ? L’œuf ou la poule ?

L’idée c’est bien de sortir des poules.

Et sortir par la petite porte ça ne donne pas des ailes.

C’est trop injuste dirait Casimero.

Neymar insulte Thiago Silva pour son fair-play.

Lui qui passe son temps à ne faire que ce qu’il lui plait.

Pour ce soliste, le collectif c’est ce qu’il doit éliminer par ses dribbles.

Il vise le trophée qu’il n’a pas encore : la coupe des coupes.

Pourtant le Brésil n’a pas pris de coiffeur.

Ça se voit d’ailleurs sur Marcelo.

Rappelons qu’il peut donner de bons coups de ciseaux. (Demandez à Bale)

Pour finalement une coupe autour des grandes oreilles bien dégagées.

Ronaldo qui rit jaune de ne pas avoir pris un rouge.

Ne pas prendre de rouge on appelle ça avoir de la bouteille.

Le meilleur sur coup de pied arrêté, arrêté pour un coup de poing.

Il a les sifflets de l’arbitrage mais aussi et surtout ceux du public.

Il est sifflé partout en Russie, le pays où la propagande ne marche pas.

Là-bas on n’applaudit pas les gays, on n’est pas à Madrid.

L’Espagne n’a besoin ni d’attaquant ni de coach.

Procession religieuse de la possession dépossédée de son but.

Tourner en rond c’était déjà hautement religieux chez leurs ancêtres.

Attaquant et coach fantômes pour une menace fantôme.

Quoi ! On est bien dans une guerre des étoiles…celles des maillots.

Et puis un attaquant fantôme ça fait un peu attaque des clowns.

Ce n’est que derrière le petit écran que l’on voit le but de leur attaque. (VAR)

Coup de chapeau pour Kane contre le Panama.

Si ce n’est pas tiré par les cheveux je n’y connais rien.

Kane en a eu pour son compte, un capital confiance.

2 coups de pieds et un coup de talon. Bref aucun talent !

En parlant de talents défiscalisés le voilà focalisé sur la Belgique.

Si les Diables rouges veulent connaître le Paradis faut changer de nom.

Il ne faut rien laisser à Hazard quant il s’agit d’Eden.

Même si en Belgique on n’imagine pas un usufruit défendu.

A Moscou on n’aime pas la City et ce qu’elle nous livre, Sterling en tête.

Prime au gardien du Temple ou quand le chevalier du Temple pliait.

Messi aurait dit : détruisez mon temple je le rebâtirai dans 3 jours.

Leroy Sané de City même pas cité à comparaître.

T’es moins que rien, lui a juré Low, et en termes de bassesse Low s’y connait.

Autant Mendy est blessé donc un peu rescapé.

(Rescapé du rocher quand même ça fait Alcatraz)

Quand on a fait la tournée des casinos on est dans le vrai pour la Dèche.

Mais Otamendi est handicapé et toujours capé.

Bernardo Silva, un gaucher qui ne sait pas jouer faux pied droit.

Alors que Quaresma, un droitier à l’aise de la fausse surface de vrai pied droit.

Moralité : un charismatique maladroit suffit pour faire de l’ombre à un gaucher.

Aguero, l’éternel faux apôtre de Messi, autrement dit son Judas.

Je mettrai les Judas à la porte !

Celui qui est plus digne que Messi d’être le fils spirituel de Maradona.

Le seul qui a su mettre au fond ce qu’il fallait vraiment.

Après tout, Messi connait des déboires pour avoir engrosser la mauvaise.

Au passage, les partisans de Ronaldo sont les partisans du faux Messi….

Et le pire c’est que ce sont même les partisans du faux Ronaldo…CQFD.

Que dire de la Pologne, le faux favori ?

Ceux qui ont piqué la place à l’équipe de Piqué.

Les vrais favoris qui ont failli finir en faux favoris.

Ça aurait fait moins groupe de la mort avec un Maure en moins.

Les Polonais ont mangé des cafés crème face aux Cafeteros.

Eux qui pensaient avoir évité des Arabica, ils ont bien bu la tasse.

Au passage, comment le café peut être pur arabica s’il pousse dans la jungle ?

Et comme il faut finir dans les règles, je finirai par l’équerre.

Mieux que des verres, l’équerre a mis en état d’ivresse les Ibères.

Wydadi34000

WydadPlus.com