Champions League: Le Wydad AC a eu chaud à Niamey.

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Bien que le score du match « Aller » semblait plus ou moins rassurant, les Rouge et Blanc de Casablanca ont eu chaud cet après midi sur le stade du Général Seyni Kountché, avant qu’ils se qualifient pour le 2e tour préliminaire de la Champions League Africaine.

Les Rouge et Blanc de Casablanca ont en effet beaucoup souffert de deux conditions défavorables, qui ont influé énormément sur leur rendement. Il est vrai que l’équipe n’était pas forcément à son meilleur niveau lors de ce match, mais jouer sous 40 degrés sur une pelouse impraticable contre des joueurs habitués à cette canicule est quand même un petit exploit !

La chaleur, le grand handicap des Rouge et Blanc
Depuis leur arrivée à la capitale Nigérienne Niamey, toute la délégation du Wydad AC s’est plainte de la grosse chaleur qui a régné à Niamey. Le mercure indiquait 40°C, ce qui était en défaveur des coéquipiers de Reda El Hajhouj, d’autant plus que le match a eu lieu à 15 h 00 !

L’état de la pelouse, l’autre handicap de l’équipe
En sus de la chaleur qui a sévit à Niamey, l’état piteux de la pelouse du stade du Général Seyni Kountché a joué un mauvais tour pour les joueurs du Wydad AC.

Revoir la stratégie
Devant cette situation désobligeante, l’encadrement technique des Rouge et Blanc, sous la coupe du Technicien Gallois John Benjamin Toschak doit trouver des solutions, s’il ambitionne à aller le plus loin possible dans cette prestigieuse Compétition Africaine.

En techniciens avertis, le Coach  Gallois et sa garde rapprochée, sont appelés à revoir leur stratégie dans leur programme de préparation pour de telles rencontres, car des joueurs techniques sont presque inutiles sur un terrain impraticable !
WydadPlus.Com