C’est reparti, le souk des transferts ouvre ses portes

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

C’est devenu une coutume,à l’approche de la trêve hivernale,les portes des souks sont grandes ouvertes pour les équipes désireuses d’alimenter leurs effectifs par des joueurs susceptibles d’apporter un plus afin de remédier aux carences dont souffre l’équipe.

Le mercato hivernal comparé à celui de l’été est souvent calme .

La plupart des techniciens vous diront qu’il peut être plutôt déstabilisant au lieu d’être consolidant.

Quel est l’intérêt d’un mercato hivernal ?

Prenons le cas de notre équipe, qui a déjà effectué un mercato estival fructueux.Normalement, l’entraineur Decastel devrait travailler avec l’idée de préparer la suite du championnat,or,ceci ne peut se réaliser qu’avec une parfaite stabilité,par contre les joueurs ne pensent qu’à leur avenir .C’est la raison pour laquelle les voix d’entraineurs s’élèvent pour qualifier le mercato hivernal d’aberration et de gros problèmes pour la suite de leur mission.

Un mercato permet parfois de corriger certaines choses,mais c’est surtout un élément perturbateur par rapport aux joueurs et à la dynamique collective.

En France,certains techniciens réclament tout simplement la suppression pure et simple de cette période de transfert, ce qui dénote du malaise qui entoure ce souk hivernal. Ce malaise s’explique par le fait qu’on commence une course en début de saison, et au milieu, on change les règles.

Un grand du monde du football français en la personne de Guy Roux déclarait au journal “Le Parisien” :

“Quand j’entraînais Auxerre, je n’ai jamais pris un joueur en janvier, sauf blessé grave dans l’effectif. Le championnat est une course transatlantique et on ne change pas l’équipage au milieu de l’océan ! Le mercato d’hiver abîme les finances des clubs et peut même casser l’ambiance dans une équipe».

Les responsables sur les recrutements et les agents de joueurs ne nous trouvent pas mieux que de nous répondre que pendant le mercato hivernal ,

Les clubs peuvent par exemple prendre un joueur qui a ensuite six mois pour s’adapter afin d’être performant pour la reprise du championnat suivant.

Un tel argument n’est au fait qu’une porte de sortie pour les joueurs en situation d’échecs pour se retrouver un autre club.

Le débat sur ce sujet a toujours contribué à créer des désaccords profonds,tant mieux pour nous, car ceci nous permettra de mieux cerner les vraies raisons d’un échec ou d’un succès lors des opérations de transferts.

Faut-il supprimer le mercato hivernal pour les raisons exposées par les professionnels du football ou bien faut-il creuser pour trouver une autre idée, par exemple celle de limiter les mouvements de transfert pendant cette période de vaches maigres ?