CDM 2026 : Le Maroc déposera son 5 è dossier de Candidature.

A l’occasion de la première conférence de presse donnée, hier, par le Comité National de Candidature à l’Organisation de la Coupe du Monde de Football 2026, les responsables Marocains se sont montrés confiants et sereins, assurant que le Royaume possède aujourd’hui les qualités et ressources nécessaires pour relever le défi.

Le Comité d’Organisation a fait valoir que : « Le Royaume Chérifien s’était développé, évoquant des infrastructures comme le LGV, les Ports, les Stades et la Capacité Hôtelière et va continuer à évoluer avec ou sans Coupe du monde, mais avec la Coupe, il y aura une nette accélération ».

« De 1930 à 2030, le Continent Africain n’a organisé qu’une seule fois la Coupe du monde. Il ne doit pas rester à la marge », a plaidé le Comité d’Organisation, qui a saisi l’occasion pour dévoiler le logo de sa candidature : Une étoile verte entourée de feuilles rouges sur un ballon de football en noir et blanc. L’étoile symbolise « l’unité et l’éclat ».

A souligner que le Comité National de candidature à l’organisation de la Coupe du monde a désigné deux ambassadeurs, pour défendre la candidature du Maroc. Il s’agit du Camerounais Samuel Eto’o et de l’Ivoirien, Didier Drogba.

Enfin, le Maroc, qui s’est récemment attaché les services de l’agence qui a accompagné Paris dans sa candidature à l’organisation des Jeux olympiques de 2024, déposera son dossier à la FIFA, le 16 mars et le verdict sera donné la veille du premier match de la Coupe du Monde 2018, le 13 juin 2018 à Moscou, lors du 68e Congrès de cette Instance.

Infrastructures Sportives nécessaires

Le Maroc aura besoin de 14 stades, pour accueillir la Coupe du monde 2026, dont 2 serviront de réserve. La capacité d’accueil des stades doit être de 80 000 places pour les matchs d’ouverture et de clôture ; 60 000 places pour les matchs des demi-finales et entre 20 000 et 40 000 places, pour les matchs de poules.

RedStorm