Casablanca : Un manque criard d’infrastructures !

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Le conseil de la ville de Casablanca a décidé de fermer le complexe Mohammed V, pour traiter la pelouse qui commence à se détériorer. La fermeture de ce Complexe obligera donc le WAC d’élire domicile dans un autre stade.

La fermeture du Complexe pour deux semaines

«Nous avons reçu deux courriers de la société qui s’occupe de la pelouse qui nous informe de la nécessité de fermer le stade parce que la pelouse commence à se détériorer et qu’il faudra la traiter», a indiqué Ali Benjelloun membre du conseil de la ville au quotidien le « Matin ».

Rénover tout pour abriter la CAN

La fermeture du Complexe pourrait être une opportunité pour moderniser l’ensemble du stade de façon à répondre aux normes de la FIFA. «Si on arrive à avoir un budget conséquent, on pourrait entamer les travaux de rénovation de l’ensemble du Complexe de façon à répondre aux normes FIFA et pourquoi pas figurer parmi les stades qui abriteront la CAN 2015», a souligné Ali Benjelloun.

L’état des stades existants laisse à désirer.

Bon nombre de stades existants sont délaissés à cause d’un manque de maintenance régulière. L’illustration de cette anomalie est l’expatriation du Wydad AC à cause de la fermeture du Complexe Mohamed V.
C’est quand même anormal de voir les Rouge et Blanc être obligés, à chaque fois, de s’expatrier à cause de la fermeture de l’unique stade opérationnel.

La domiciliation du match WAC-FUS

La domiciliation de la rencontre WAC-FUS comptant pour la cinquième journée de la Botola dite Professionnelle 2013-2014 n’est toujours pas connue !

En effet, bien que la FRMF ait donné son aval, afin que le Wydad AC reçoive au Grand Stade de Marrakech, il semble que rien n’est encore officiel.

A l’heure actuelle, personne ne sait encore où va avoir lieu la rencontre. Tantôt on parle du Grand stade de Marrakech, tantôt on parle du stade Bachir de Mohammedia, qui n’est pas équipé des projecteurs, en dépit de la présence des mâts d’éclairage !

Abou Nadir