Botola 20 è: Le public accuse…, le rival respire….

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Les joueurs n’ont pas tenu leurs promesses

Les Rouge et Blanc, qui restaient sur deux  belles victoires successives acquises respectivement face au CODM et au CRA, n’ont pas tenu leurs promesses, en concédant à domicile une défaite amère contre la RSB, qui a réalisé à l’occasion sa quatrième  victoire de la saison après 20 journées.

Le spectacle était dans les travées

Tous les présents retiendront l’ambiance qui a régné avant et pendant la rencontre, qui a opposé  hier le WAC à la RSB.  Un show animé par les Winners, qui se sont encore une fois  illustrés de forte belle manière et par le coach de la section Basketball du WAC, le Serbe Zeljko Zecevic, qui n’a hésité à fouler la pelouse, pour enflammer les travées du Complexe Mohamed V.

Mais malheureusement sur l’aire de jeu, le public qui est venu en masse pour soutenir l’équipe, a été doublement déçu que ce soit par la prestation des protégés de Badou Zaki, ou par le parti pris du trio arbitral de la ligue du Ghrab, désigné pour officier cette partie.

Le juge de touche récidive

Après tout ce qui il a fait contre le HUSA, à l’occasion de la 14 è journée de la Botola dite « Professionnelle », en ignorant notamment de signaler une position d’hors- jeu flagrante, qui a permis au Hassania d’ouvrir le score, il n’a pas hésité à le refaire encore une fois face à la RSB et cela s’est passé sur notre propre terrain et devant les milliers des supporters du Wydad AC.

En effet, le juge de ligne a commis l’inévitable, en signalant à l’arbitre du centre, qu’il y avait faute sur le joueur Abdelmoula Berrabah, ce qui a valu à Youssef Rabeh un carton rouge injuste, car le défenseur central du Wydad AC  n’avait pas touché son vis-à-vis sur une montée offensive de l’adversaire.

L’arbitre de centre a mis son grain de sel

En officiant d’une manière vicieuse, car il y’avait beaucoup à dire sur le penalty accordé à la Renaissance Sportive de Berkane, l’arbitre Adil Zourak a validé le penalty  exécuté  par Abdelmoula Berrabah à la « Panenka », alors que plusieurs joueurs adverses ont envahi la surface de réparation avant la transformation de la sentence.  Ce qui expliquait, par ailleurs les protestations de Nadir Lamyaghri.

Pour terminer  il y’a lieu de conclure, que le corps arbitral relevant de la ligue du Gharb n’a pas commis son forfait, pour aider la Renaissance Sportive de Berkane,  mais plutôt,  pour donner un coup de pouce à d’autres clubs…..

Abou Nadir