Arrestation des membres des Winners

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Winners

“Démocratie, ça veut dire gouvernement par la discussion, mais ça n’est efficace que si vous pouvez empêcher les gens de parler.”

Après le printemps arabe qui a secoué plusieurs pays, et après la nouvelle constitution votée par le peuple marocain, nous avions cru que le temps de la répression policière est révolu, qu’une nouvelle page de notre histoire est entrain d’être écrite.Illusion;rien n’a changé.

Dans un pays qui se veut démocratique, qui se veut ouvert sur le monde et qui veut se forger l’image d’un pays de tolérance,des droits de l’homme,la police continue à avoir recourt au même système répressif que par le passé.

Les arrestations arbitraires n’ont jamais cessé. Au cours du match de basketball (WAC vs FUS), treize membres des Winners ont été interpellés par la police pour avoir lancé un appel à un sit-in pacifique,de protestation devant le complexe Mohamed Benjelloun. On tue dans l’oeuf tout mouvement de contestation, telle est la nouvelle formule mise par le système répressif. L’intimidation est une arme dissuasive.

Nous n’avons jamais eu l’intention d’intervenir en dehors de football, seul le quotidien de notre club nous intéressait, mais nous n’avons pas le droit de nous taire, de passer sous silence les actes commis par le système répressif à l’encontre d’une partie des supporters Wydadi,dont le seul crime qu’on leur reproche est d’avoir fait appel à un sit-in ou d’avoir soulevé une banderole demandant le départ du président Akram. Où est cette charte de la liberté, que fait-on de la Déclaration universelle des droits de l’homme ? Certainement collée sur les portes des WC.

La saison passée a vu la mort d’un jeune membre des Winners, à la suite d’une charge sauvage des forces de l’ordre, nous ne voulons plus que de tels actes se reproduisent ni que de tels crimes restent impunis. Ceux qui doivent rendre des comptes devront le faire.

Abdel_Ier