Animateurs radio : de la complaisance à la malveillance

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

Quand on est à l’écoute de certaines émissions sportives ,on a l’impression que les animateurs sont en réunion dans le café d’à côté.

Chacun d’entre nous a surement éprouvé un sentiment de colère,lorsqu’il constatait qu’un animateur d’émission proférait des contrevérités et que celles-ci passaient comme une lettre à la poste et de surcroit ces contrevérités ne trouvaient aucune objection émanant des invités à l’émission .

Aucun sens de débat,aucun sens d’analyse ,aucun respect pour les auditeurs et surtout aucune maitrise de la langue ,dans une même phrase, on passe du Darija au Français comme s’il s’agissait de la même langue.

La non-maitrise de sa propre langue est le signe de la décadence culturelle de tout un peuple.

Ah! Qu’il est loin le temps de Guedira, Mohamed Gharbi,et Mohamed Zouine , qui chaque dimanche mobilisaient les foules autour des postes-radio pour suivre les périples de leurs équipes favorites.

Sur les ondes de radio Mars, les animateurs de l’émission sportive ont mis la polémique au service de leur métier , peu importe le respect qu’ils doivent aux auditeurs ,ils sont là pour être entendu et cracher leur venin sur ce qu’ils n’aiment pas.La polémique est devenue leur marque de fabrique .

L’animation d’une émission radiophonique nécessite une maitrise sans faille du sujet que l’on souhaite traiter et pour réussir dans son entreprise, l’animateur se trouve dans l’obligation de collecter, rassembler, vérifier les faits pour les porter à l’attention des auditeurs tout en faisant preuve d’une intégrité totale .

Il ne s’agit pas de brandir la morale pour nous faire avaler les couleuvres.

Le temps de la complaisance est révolu.

Quant à la “Madamisation” des émissions sportives , ceci est un autre débat et seul Dieu est au courant des critères selon lesquels le sexe féminin est embauché.

Alors s’il vous plaît, contentez-vous de relater l’actualité du football sans la commenter, vous n’en avez certainement ni les armes, ni le recul, ni l’honnêteté intellectuelle.

Abdel_Ier