Analyse : L’œil critique de notre ami « Kasir »

Analyse : L’œil critique de notre ami « Kasir » | Wydad Athletic Club - Actualité / News du WAC - أخبار الوداد الرياضي

Quand les avides du spectacle sont invités à se rendre au cirque…..

Lorsqu’on a émis nos réserves quant au mauvais comportement de notre équipe lors des derniers matchs en dépit des victoires étriquées et arrachées dans la douleur devant des formations jugées loin d’être des foudres de guerre ,on a été gentiment invités par certains de se rendre au cirque si on était avide de spectacles, tout en pensant que notre insatisfaction serait due plutôt à une gourmandise de notre part de vouloir joindre injustement l’utile à l’agréable qu’à une inquiétude qui s’emparait de nous, imputable à une incapacité affichée de développer un jeu fertile susceptible de nous offrir une pluralité de latitudes pour scorer.

  En tant que supporters assidus, on savait bien que devant des équipes bien en jambes on allait souffrir ,et on allait éprouver toutes les peines du monde pour s’offrir des occasions pour faire mouche ,chose qui a été confirmée face au FUS , car en deuxième période , et au moment où on devait multiplier les actions offensives et diversifier notre jeu pour espérer remonter le score ,on s’était montré tellement impuissants que notre riposte ne se faisait à aucun moment ressentir ,et on a dû attendre le temps additionnel pour en fin parvenir à visiter les bois

Mais pourquoi donc notre équipe n’arrive plus à produire un jeu généreux et créatif ?

Cela serait attribuable à une pénurie de joueurs valables ? Ou à des choix délibérés de la part du coach? Ou les deux à la fois ? Pour moi si le deuxième facteur serait bien envisageable, la responsabilité du coach dans ce fiasco tactique reste néanmoins indéniable, pour les raisons qui suivent:

 -Cela serait attribuable à une pénurie de joueurs valables ? Ou à des choix délibérés de la part du coach? Ou les deux à la fois ? Pour moi si le deuxième facteur serait bien envisageable, la responsabilité du coach dans ce fiasco tactique reste néanmoins indéniable, pour les raisons qui suivent:

– Badou Zaki s’entête à se servir d’Abderrahim Benkejjane dans la défense centrale et de renvoyer Hicham El Amrani sur le couloir droit, bien que le premier n’ait cessé de faire preuve de ses limites et sur tous les plans, et malgré que le second n’incarne du tout le profil du latéral droit en mesure d’apporter le soutien offensif requis, ni par sa taille, ni encore plus par son potentiel technique ;

– Badou Zaki s’obstine à miser sur le duo d’attaque Fabrice Ondama /Lys Mouithys ,un duo nullement complémentaire dans la mesure ou les deux sont dans le besoin d’être servis que de se servir l’un et l’autre ,en accentuant ce mauvais choix par l’absence d’un joueur s’assignant la mission de trait d’union entre l’entre jeu et la ligne d’attaque à l’image d’un Abderrazak El Mnasfi ou encore un Youness Hawassi qui reste pour moi le joueur le plus lucide quand il s’agit de distiller des balles propices vers les joueurs de l’axe offensif ;

– Badou Zaki s’entête à utiliser un joueur de plus en plus dans un contesté; dans un poste aussi crucial que l’arrière gauche en la personne de Mourad Lamsen, un joueur fébrile défensivement, et dont les prestations offensives sont loin d’assouvir les attentes du public Wydadi.

Pour les deux milieux récupérateurs titularisés lors du dernier match , on savait que le coach Badou Zaki n’avait pas le luxe de faire son choix ,mais il aurait opté pour le jeune Abdessamad Zaoui à la place de ce Saïd Fatah complètement à côté de la plaque ,au lieu de l’incorporer en second half comme substitut d’un attaquant au moment où on avait besoin de renforcer notre compartiment offensif devant une équipe qui s’est repliée davantage en défense pour parier sur les contres .

Le coach devrait faire preuve de plus de flexibilité et de bonne ouverture

Ces observations ne sont en aucun cas dictées par une volonté de voir le coach limogé , absolument, car on en a assez de cette valse des drivers techniques qui nous causaient plus de mal que du bien ,mais on souhaite du responsable des affaires techniques de notre équipe qu’il fasse preuve de plus de flexibilité et de bonne ouverture sur les opinions et les idées constructives, et dont le seul motif n’est autre que l’intérêt du WAC et la recherche de son rayonnement sur l’échiquier national qu’international comme il l’était toujours auparavant ,et dont voici quelques-unes :

– Dénicher impérativement des alternatifs aux joueurs suivant : un arrière central jouissant d’un physique idoine, et qui dispose de qualités techniques alliant les belles interventions aux bonnes transmissions à place d’Abderrahim Benkejjane ;

-Un milieu défensif gaillard, accrocheur et inépuisable, et qui contribue également à une bonne relance, pour plus de punch et d’efficacité à nos réactions offensives ;

-Un joueur catalyseur, ayant la lucidité nécessaire pour animer comme il se doit notre rendement offensif et le rendre plus conséquent ;

– Et enfin , s’il y a un joueur étranger qui devrait être sacrifié pour céder sa place à un autre, c’est bien Lys Mouithys , pour laisser sa place à un attaquant beaucoup plus opportuniste ,et beaucoup plus efficace et opportuniste devant les bois.

Kasir