Al Akram à la recherche de la quadrature du cercle

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

nullDans un précédent article consacré à Mr El Akram,j’avais posé une question qui ne cessait de me turlupiner l’esprit :
Quelle sera notre réponse, quand les générations futures nous demanderont : “Et pour Mr Al Akram vous en pensez quoi ” ?

Quelques mois en arrière, de peur de me tromper,j’aurais été incapable de donner mon point de vue.
Aujourd’hui,en toute franchise et sans hésitation,je répondrais, c’était un président incompétent.

– Incompétent, pour la simple raison,qu’il n’a jamais su tirer la moindre leçon du calvaire qu’il faisait subir à son équipe .

– Incompétent pour ne pas avoir été à la hauteur de trouver un encadrement technique digne d’un grand club.

Pas moins de neuf entraineurs se sont succédé à la tête de l’équipe en l’espace de 5 ans.

– Incompétent,pour ne pas avoir su gérer son équipe en posant les jalons d’une politique concrète et structurante,qui permettrait au club une entrée réussie dans l’ère du professionnalisme.

– Incompétent,pour ne pas avoir su instaurer une discipline au sein du groupe constituant son équipe.

– Incompétent,pour ne pas avoir su faire réagir au moment opportun pour redresser la barre,car au lieu du réveil de l’équipe c’est le chant du cygne qui nous guette.

Et enfin,incompétent,car il persiste dans une ligne de conduite qui jusqu’à présent n’a pas été convaincante,et ne peut être qualifiée que de catastrophique, les recrutements.

Il pense résoudre le problème avec la même méthode qui n’a abouti strictement à rien, c’est comme, s’il cherchait à résoudre la quadrature du cercle.

Sans chercher à nuire à la réputation d’Al Akram, ni à lui tirer dessus à coups de boulets, ni à lancer un brulot pour soulever la polémique,il faut reconnaitre qu’Al Akram a malheureusement échoué dans son entreprise.
Des sommes d’argent faramineuses furent dépensées,avec comme résultat des déceptions successives,servir une telle affliction aux supporters est inadmissible.

” Le Wydad se sépare de son entraineur “
est le titre de film qu’Al Akram a pris la mauvaise habitude de nous servir chaque année,un film dont le scénario est redondant et agaçant ; un scénario prévisible et connu par tous les supporters,mais paradoxalement, il me rappelle un grand classique du cinéma,”Autant en emporte le vent” , que le cinéma Rialto programmait chaque été et qui restait à l’affiche pendant toute la saison estivale.

Que le vent emporte tous ceux qui veulent du mal à notre chère équipe.

Abdel_Ier