Akram, le tour de passepasse.

maroc mountakhab wydad wac botola pro coupe monde derby winners tifo

En mettant fin au contrat qui normalement liait Zaki au club pour une durée de deux ans, le président du club,Mr Akram et ses membres de comité,par une telle manœuvre,ont voulu détourner l’intention des supporters sur les vraies raisons d’une crise qui frappe de plein fouet le club.

Nous n’avons nullement l’intention d’agir de manière émotionnelle pour défendre le bilan de Zaki, qui sans détour est catastrophique. Néanmoins, nous devrions nous interroger sur la décision d’Akram de séparer de son coach qui dans les moments difficiles, lui servait de bouclier.

Se séparer de son coach dans un tel moment n’est qu’une manœuvre ayant pour but de détourner le supporter sur les vraies raisons de la crise que traverse le club depuis sa création. Peu importe les échos que peut avoir une telle décision,en tant que supporters, il faut nous focaliser sur les vrais sujets et les débattre sans détour. Les vrais sujets sont la gestion, la gestion et rien que la gestion. Le tour de passepasse qui consiste à faire sortir le lapin d’un chapeau ne trompe plus un enfant de cinq ans.

Nous voulons et exigeons un vrai débat et non pas de manœuvres litigieuses, d’un président en manque de gloriole qui, à chaque moment de crise n’éprouve aucune difficulté à utiliser son fusible de sécurité . Dans l’histoire du club,Akram est probablement le président qui en six ans de règne a usé le plus de fusibles : Markov, Decastel, Garzito,Cavalli, Oscar, Santos, Zaki , Rajji .

En tous les cas, MAMFAKINCH.